Travaux : nos conseils pour trouver les bons pros

Chantiers qui s’éternisent, devis qui explosent, malfaçons… Faire des travaux peut vite virer au cauchemar. Nos conseils pour trouver des artisans compétents et consciencieux.

Restez informée

Savoir à qui s’adresser relève de la véritable enquête. Et pour ce faire, rien ne vaut le bouche-à-oreille. Interrogez vos proches, les voisins qui ont fait des travaux récemment. Même s’ils ne connaissent pas d’électricien, ils ont peut-être eu affaire à un super plombier qui, lui, en aura un à vous conseiller. Tout comme un spécialiste des fenêtres peut vous recommander un bon couvreur, etc. Les différents corps de métier se côtoient sur les chantiers et savent très bien ce qu’ils valent… « En ville, demandez au gardien, au conseil syndical ou au syndic les coordonnées des entreprises qui interviennent dans la copropriété », recommande David Rodrigues, de la CLCV (Consommation, logement et cadre de vie). Elles ont fait leurs preuves, connaissent l’immeuble (c’est un atout pour certains travaux) et ont intérêt à donner satisfaction pour que la copropriété continue à leur faire confiance.

Jouez la proximité

Si vous n’avez aucune piste, cherchez dans l’annuaire ou sur internet les artisans les plus proches du futur chantier. « Travailler juste à côté les intéressera. Et ils seront enclins à le soigner pour ne pas écorner leur réputation locale », explique Nicolas Daumont, président de Camif Habitat et fondateur de illiCO Travaux (illico-travaux.com). Autre piste : sélectionner des pros près de chez vous dans les annuaires professionnels, comme Qualibat (bâtiment), Qualitelec (pour les électriciens), Qualit’EnR (énergies renouvelables), ou encore privilégiez ceux « Reconnu garant de l’environnement » (RGE), sur le site faire.fr, par exemple. Cela permet d’éviter certaines arnaques. « Tout en sachant que parfois un artisan qui n’a pas ces qualifications spécifiques peut être meilleur qu’un autre qui les revendique », met en garde un spécialiste.

A la pêche aux devis sur internet

Certains sites, comme travaux.com, vous mettent gratuitement en relation avec des artisans qui les rémunèrent lorsqu’ils reçoivent des demandes de devis ou signent des contrats. Pour vous, c’est simple : vous décrivez votre projet, si possible photos à l’appui, et précisez le lieu. Le site liste les entreprises dont les compétences sont censées correspondre. Vous faites votre choix en vous fiant aux avis déposés par d’anciens clients. L’artisan peut faire son devis à distance, ou venir chez vous. Ensuite, vous vous débrouillez avec lui. Mais le test que nous avons réalisé montre que les artisans sélectionnés n’habitent pas forcément très près, et que beaucoup ont reçu très peu d’avis. Pas très pratique pour savoir à qui faire confiance.

Faire appel à un courtier

Les courtiers en travaux réalisent (gratuitement, en général) un premier devis estimatif en ligne, grâce aux informations que vous fournissez, ou en envoyant un expert chez vous. Si vous l’acceptez, ils vous donnent les coordonnées de deux ou trois entreprises prêtes à travailler à ce tarif, qui peut être affiné après la visite de l’artisan choisi. Ce dernier reverse un pourcentage du montant des travaux au courtier (2 % ou 3 % du devis). Renovation Man, se présente aussi comme un tiers de confiance, car vous réglez l’artisan par son intermédiaire. Attention, pour bénéficier de cette solution, vous devez envisager des travaux pour 5 000 à 10 000€ minimum. Bémol, le courtier n’est pas responsable des retards ou des malfaçons, même si c’est lui qui vous a présenté l’artisan fautif. Certains proposent un service de protection juridique. Pour limiter les risques, quelques-uns, tel illiCO Travaux, proposent une option « coordination de chantier » à 7 % du coût des travaux. Ils surveillent le travail des artisans et s’assurent de ne pas les payer trop vite. Mais si malgré tout un litige survient, c’est avec l’artisan que vous devrez vous expliquer.

Des travaux clés en main

Si vous souhaitez être épaulé de A à Z, prenez plutôt un « contractant général » (Camif ou Izi by EDF). Il vient chez vous étudier le projet, fait un devis et diligente les artisans de son choix. « Nous sommes garants du prix an noncé et du parfait achèvement des travaux », précise Eric Plantive, directeur d’Izi by EDF. Le contractant est responsable des retards (vérifiez les pénalités dans le contrat) et des malfaçons. « Nous nous occupons même de solliciter les aides à la rénovation énergétique pour le compte du client, ce que les artisans apprécient », précise Nicolas Daumont, chez Camif Habitat. Ce service n’est accessible qu’au-delà d’un certain budget et coûte autour de 10 % à 15 % du montant des travaux. Chez Izi by EDF, le montant moyen des travaux ainsi encadrés est de 8 000€. Camif Habitat cible plutôt les chantiers de plus de 20 000€.

Un architecte de confiance ?

Si vous envisagez d’importants travaux, un architecte ou un maître d’œuvre pourront sélectionner pour vous les artisans qui vont se succéder sur le chantier, vous conseiller sur les devis, et suivre le déroulement des opérations. Avantage : s’il est spécialiste des rénovations, il a sans doute l’habitude de travailler avec certaines entreprises qui veilleront du coup à ne pas le décevoir. Mais c’est alors une perle rare presque aussi difficile à trouver qu’un bon artisan… et il est souvent déjà très occupé. Beaucoup d’architectes préfèrent la conception de maisons ou d’extensions à la rénovation et n’ont pas un carnet d’artisans suffisamment fourni.

Recommandés par le magasin

Certaines enseignes de bricolage proposent une aide à l’installation d’appareils qu’ils vendent et réalisent aussi des travaux, comme la peinture. Leroy Merlin, par exemple, vous fournit un devis et diligente un artisan sélectionné par ses soins. L’enseigne reçoit le règlement des travaux et reste votre interlocuteur en cas de problème.

Les conseils de l’expert

« Consultez les avis sur internet. Si beaucoup de commentaires sont négatifs, prudence. Si, sur place, l’artisan pose les bonnes questions et vous explique les options techniques, c’est un bon point. S’il expédie la visite, c’est inquiétant. Attention aussi à la précision du devis. Un peintre qui détaille « lessivage, enduit, deux couches… » inspire plus confiance que celui qui se contente d’un « peinture « , et se dispensera peut-être des étapes préalables. Idem pour celui qui omet d’indiquer la protection du chantier avec une bâche, l’évacuation des gravats… Vérifiez que les assurances responsabilité professionnelle et décennale correspondent aux travaux projetés : une entreprise peut être assurée pour la plomberie, par exemple, mais pas pour la pose du carrelage qu’elle réalise en même temps. Pour de gros travaux, il est prudent de contrôler auprès d’Infogreffe que l’artisan n’a pas créé et mis en liquidation d’autres entreprises dans le passé. Ce serait très mauvais signe. »

Merci à David Rodrigues, juriste à la CLCV (Consommation logement cadre de vie).

A lire aussi :

⋙ Travaux d’économies d’énergie : par où commencer et à quelles aides ai-je droit ?

⋙ Travaux : quelles sont les autorisations à demander avant de les lancer ?

⋙ Travaux : comment les financer ?

Source: Lire L’Article Complet