Tour de France : ce moment qui hante encore Gérard Holtz, 27 ans plus tard

Absent du Tour de France depuis 2016, Gérard Holtz s’est confié sur ce qui reste, encore à ce jour, le pire souvenir de sa carrière : la chute mortelle de Fabio Casartelli en 1995.

Le Tour de France 2022 s’élance ce vendredi 1er juillet de Copenhague, au Danermak. Depuis six ans, Gérard Holtz n’est plus présent sur les bords de la route pour France Télévisions. Le journaliste sportif a pris la décision en 2016 de quitter le service public pour rejoindre sa femme à Rome. Dans une interview accordée à nos confrères belges de Télépro, ce 24 juin, Gérard Holtz est revenu sur sa formidable et longue carrière à la télévision et a notamment évoqué ce qui reste comme son pire souvenir.

"Mon pire souvenir est la mort du cycliste Fabio Casartelli. La chute est arrivée à 20 mètres de moi, on est arrivé avec la voiture, j’ai relevé Johan Museeuw et malheureusement Casartelli était la tête fracassée sur le sol, c’était un très très mauvais moment", explique Gérard Holtz dans cette interview croisée avec son fils, Julien, à l’occasion de la sortie de leur livre, À la conquête de l’impossible chez Gründ. Cycliste italien de 24 ans, Fabio Casartelli est mort le 18 juillet 1995 dans la descente du col de Portet-d’Aspet dans les Pyrénées, sur les routes du Tour de France. Il ne portait pas de casque à cause de la chaleur et sa tête a heurté un plot en béton qui bordait la route. Héliporté à l’hôpital de Tarbes, il souffrait alors de graves traumatismes faciaux et est victime de trois arrêts cardiaques durant son transfert. Il meurt des suites de ses blessures quelques heures plus tard.

Tour de France 2022 : qui sont les favoris ?

Depuis une quinzaine d’années, fortes chaleurs ou pas, les cyclistes professionnels du Tour de France ont l’obligation de porter leur casque lors de l’intégralité de la course. Ce 1er juillet, ils s’élancent du Danemark pour trois semaines intenses sur les routes danoises dans un premier temps puis françaises à partir de mardi. Cette année encore, c’est Tadej Pogacar, double tenant du titre, qui fait figure de favori à la victoire finale. Le Slovène devra toutefois se méfier de son compatriote Primoz Roglic ou encore de Romain Bardet, le Français invité surprise de ce Tour de France après son abandon sur le Giro en mai dernier.

Source: Lire L’Article Complet