TikTok : le réseau social pourrait avoir entraîné une hausse des tics chez les jeunes

Des médecins ont constaté une hausse des tics chez les jeunes depuis le début de l’épidémie de Covid-19. Un phénomène qu’ils imputent au stress provoqué par la pandémie, mais aussi au réseau social TikTok. Explications.

Restez informée

On le sait : TikTok est le réseau social préféré des adolescents. Certains contenus publiés sur cette plateforme ne seraient cependant pas sans conséquences sur la santé mentale des jeunes, comme le suggère notamment un article publié dans la revue Archives of Disease in Childhood.

Des médecins britanniques ont observé, chez les adolescents et depuis le début de l’épidémie de Covid-19, une augmentation des tics nerveux proches des symptômes du syndrome Gilles de la Tourette, une maladie neurologique marquée par des tics moteurs et sonores involontaires.

Nombre de ces patients avaient un point commun : ils avaient visionné sur TikTok des vidéos d’internautes ayant des tics similaires avant de les développer. Le réseau social associé au stress provoqué la pandémie pourrait donc être à l’origine de ce phénomène.

Des vidéos de tics visionnées sur TikTok avant l’apparition des symptômes

Les auteurs de l’article expliquent que normalement, les tics nerveux débutent vers l’âge de 5-7 ans, sont essentiellement moteurs et touchent davantage les petits garçons. Mais le phénomène qu’ils ont observé au Royaume-Uni concerne des adolescentes et se caractérise par des tics moteurs et sonores. Des cliniques londoniennes spécialisées dans les tics ont ainsi constaté une augmentation de ces cas depuis le début de l’épidémie de Covid-19.

Les médecins donnent notamment l’exemple d’une adolescente de 14 ans ayant développé des tics moteurs et sonores le lendemain de l’annonce d’un nouveau confinement. Elle n’avait pas d’antécédents de tics dans l’enfance mais s’est décrite comme timide et anxieuse. Elle a également admis avoir fait des recherches sur des réseaux sociaux, s’être renseignée sur le syndrome Gilles de Tourette et avoir partagé des vidéos de ses tics sur TikTok. Une exposition qui entraîne un « sentiment d’appartenance », indiquent les auteurs de l’article.

Certaines adolescentes concernées par ces manifestations « rapportent une consommation accrue de ces vidéos avant l’apparition des symptômes », notent également les médecins. Ils précisent notamment que sur TikTok, le hashtag #tourettes comptabilise près de 5 milliards de vues.

Une réaction de mimétisme liée au stress

Cette hausse des tics chez les jeunes a également été observée dans d’autres pays. Le Wall Street Journal indique notamment que 60 cas similaires ont été recensés au Texas Children’s Hospital (Etats-Unis) depuis mars 2020. Au centre de la Tourette de l’université Johns Hopkins (Etats-Unis), 10 à 20 % des jeunes patients souffraient de telles manifestations, contre 2 à 3 % un an avant l’épidémie de Covid-19.

Même constat en Allemagne : dans un article paru dans la revue Brain, une psychiatre explique avoir reçu des patients présentant des manifestations évocatrices du syndrome de Gilles de la Tourette. Tous avaient un point commun : ils avaient visionné des vidéos du YouTubeur Jan Zimmermann, un Allemand atteint de ce syndrome.

La psychiatre a ainsi proposé d’appeler ce phénomène « mass social media-induced illness », autrement dit « maladie de masse induite par les médias sociaux ». Elle explique qu’il ne s’agit pas du syndrome de Gilles de la Tourette mais impute l’apparition de ces tics à une réaction de mimétisme liée au stress.

« Le rôle des médias sociaux doit être exploré de façon plus approfondie, en particulier le potentiel de ‘contagion' », indiquent de leur côté les médecins britanniques dans la revue Archives of Disease in Childhood. Ils soulignent surtout le lien entre la hausse de ces manifestations et l’épidémie de Covid-19, qui a eu des conséquences non négligeables sur la santé mentale.

Source : Covid-19 related increase in childhood tics and tic-like attacks, Archives of Disease in Childhood.

A lire aussi :

⋙ Covid-19 : une étude met en garde contre les fausses informations qui circulent sur TikTok

⋙ Tics nerveux : comment aider mon enfant à s’en débarrasser ?

⋙ Syndrome Gilles de la Tourette : ce qu’il faut savoir

Source: Lire L’Article Complet