Thermomix®, le champion des robots multifonctions

Depuis sa création il y a cinquante ans, l’appareil franco-allemand est devenu bon à tout faire en cuisine.

Et s’il chauffait !? C’est l’idée un peu folle qui vient à Hans-Jörg Gerber, chef des ventes de Vorwerk, firme allemande d’électroménager, alors qu’il fait à Paris la démonstration de l’un de ses robots. Ce VKM5, qui débarque en France en 1961, a déjà de sacrés pouvoirs: il mélange, mixe, malaxe, coupe, râpe, moud et presse des agrumes. Mais il pourrait faire plus encore, cuire les aliments par exemple, l’homme en est convaincu.

Un prototype à deux vitesses

Croquis couché sur le papier, le commercial se tourne vers un collègue ingénieur. Son enthousiasme est sans doute communicatif car il finit par convaincre son entreprise de développer un prototype. C’est ainsi qu’il y a tout juste cinquante ans, le Thermomix® VM 2000 fait ses premiers tours de piste. Au compteur, deux vitesses et une durée de chauffe de trente minutes d’affilée. Du jamais vu ! Le produit, fabriqué à Cloyes-les-Trois-Rivières (entre Le Mans et Orléans) et alors vendu en porte à porte, n’est toutefois pas donné. Mais la mayonnaise prend.

Un appareil de plus en plus performant

Au début des années 1980, la vente sans intermédiaire se développe. Les clientes deviennent hôtesses. Ce sont des conseillers qui leur expliquent tous les talents de l’étonnante machine. Ils sont aussi là pour faire remonter les suggestions des utilisateurs, chefs en herbe ou étoilés, et ils sont entendus. Températures, équipements (bol signé Guy Degrenne, pour ne citer que lui), fonctions… l’appareil monte en gamme. Il se met à cuire à la vapeur, à peser, à pétrir… Mais le premier grand coup de fouet est donné en 2004 avec sa refonte complète, de la puissance au design, en passant par l’ergonomie.

Une gamme de recettes à faire au Thermomix®

L’autre révolution date de 2016, avec le modèle TM 5 connecté grâce à une clé wi-fi. De plus en plus sensibilisé au fait maison et au bon équilibre nutritionnel, le monde est pris d’une fièvre Thermomix®, qui se serait traduite par un robot vendu toutes les 25 secondes. Elle n’est pas retombée, connaissant même un pic l’année dernière, lors du premier confinement. Avec sa plateforme embarquée Cookidoo®, le dernier-né, le TM 6, permet de planifier ses menus, de visionner des préparations et de dresser sa liste de courses dans la foulée. Seul hic : la difficulté à se décider parmi les 7.500 recettes disponibles en français, 60.000 au total, consultables depuis l’écran tactile et présentées comme inratables ! Le petit génie a aussi ajouté d’autres cordes à son arc : il sait confectionner le caramel et le riz ou se mettre en mode fermentation pour réaliser des yaourts. Il peut même aller jusqu’à se faire cuire un œuf.

A lire aussi :

⋙ La belle histoire d’un robot comme le Thermomix

⋙ Nos meilleures recettes au robot pour un repas illico

⋙ 13 recettes minceur à réaliser (facilement) au Thermomix®

Article paru dans le numéro Femme Actuelle Jeux Délices n°19 octobre-novembre 2021

Source: Lire L’Article Complet