Stress chronique : quels sont les symptômes et les différents traitements ?

Vous souffrez de stress chronique ? Découvrez les conseils du psy ainsi que 5 remèdes et thérapies efficaces pour calmer les symptômes.

Restez informée

Stress chronique : de quoi s’agit-il exactement ?

Premier truc à savoir : le stress est un mécanisme 100 % naturel. “ C’est une réaction normale de l’organisme qui, face à une situation de danger, nous prépare à la fuite, à l’évitement ou à la mise en place d’une réaction adaptée ” explique Antoine Spath, psychologue clinicien.

D’un point de vue chimique, le stress résulte d’une réaction hormonale en chaîne : plusieurs hormones se succèdent en cascade dans le corps (l’ACTH ou hormone corticotrope, le cortisol, l’adrénaline, l’ocytocine et la vasopressine) pour ” mettre en alerte ” les grandes fonctions de l’organisme, ce qui se traduit notamment par un rythme cardiaque et une respiration accélérés, et par une élévation de la pression artérielle.

Quand parle-t-on de stress chronique ?On parle de stress chronique lorsque les symptômes classiques du ” pic de stress ” persistent : la personne est constamment nerveuse, irritable, instable d’un point de vue émotionnel, fatiguée, agitée, en proie à des signes physiques gênants (maux de tête, maux de ventre, digestion difficile…) ou encore confuse (elle ne sait pas quoi faire, elle rumine…) ” explique le psychologue.

En psychologie, le stress chronique se définit comme une incapacité à se sortir d’une situation dans laquelle on a la sensation d’être piégé : ” par exemple, une personne qui est soumise à une pression importante au travail pourra développer un stress chronique car elle aura l’impression de se trouver dans une situation inextricable, un ” piège ” – à la manière d’une souris dans un labyrinthe sans fin ” développe Antoine Spath. Les jeunes mamans, les personnes au chômage, les personnes souffrant d’une maladie handicapante… peuvent également développer un stress chronique.

Stress chronique : comment réagir ? 5 thérapies et remèdes à essayer

  • La relaxation

C’est ” le ” truc à essayer lorsqu’on souffre d’un stress chronique, c’est-à-dire de symptômes psychologiques et physiques persistants (irritabilité, fatigue, douleurs…) qui surviennent à la faveur de situations déclenchantes – lorsqu’on se sent ” piégé “.

L’idée, c’est de ralentir le système nerveux sympathique, responsable de l’accélération des fonctions du corps et de l’état d’alerte, pour apaiser les symptômes de ce stress chronique ” explique Antoine Spath.

Ici, plusieurs alternatives en fonction de vos goûts et de votre sensibilité : l’hypnose ericksonienne, la sophrologie, la méditation en pleine conscience, la relaxation, la musicothérapie, la sylvothérapie, les massages…

  • Les psychothérapies

Face à une personne qui souffre de stress chronique, le psychologue pourra proposer une psychothérapie afin d’identifier les raisons pour lesquelles la personne se sent ” piégée ” dans certaines situations, pourquoi elle ne voit aucune échappatoire, et comment mobiliser des ressources pour sortir de ce ” piège “ ” explique le psychologue clinicien.

Autre possibilité : la thérapie cognitive et comportementale (TCC) qui vise à identifier les pensées qui nourrissent le stress (” je ne peux rien faire, je suis coincé(e), je tourne en rond, je ne pourrai jamais m’en sortir… “) pour cesser d’y adhérer et corriger les comportements résultant de cet ” état d’alerte ” permanent.

  • Les compléments alimentaires

En cas de stress persistant / chronique, les naturopathes recommandent plusieurs compléments alimentaires : le magnésium, d’abord, qui tend à réduire l’anxiété (à raison de 300 à 600 mg par jour), les omega-3 qui aident à lutter contre la fatigue et la sensation de paralysie intellectuelle induites par le stress (en cure de 3 semaines par mois, à raison d’1 g d’EPA + DHA par jour), la vitamine D qui est essentielle au cerveau et au système immunitaire (en s’exposant au soleil : une supplémentation peut être prescrite par le médecin) mais aussi le zinc qui intervient dans la régulation de l’humeur (en cure de 3 semaines par mois, à raison de 15 mg de bisglycinate de zinc par jour).

  • Les auto-massages

La réflexologie propose de travailler sur plusieurs ” points ” (inspirés de la médecine traditionnelle chinoise) pour apaiser les symptômes du stress chronique.

Ainsi, pour améliorer la respiration (donc faciliter la détente), on masse profondément mais avec des gestes lents le dessous du gros orteil (zone réflexe des poumons), la zone moelleuse sous le gros orteil (diaphragme) et la bande qui se trouve sous les orteils sur le dessus du pied (cage thoracique et côtes). On masse pendant 5-10 minutes en respirant bien, le soir avant de dormir.

  • L’activité physique

Elle est in-dis-pen-sable lorsqu’on souffre de stress chronique puisque le sport (même à intensité modérée) libère des molécules qui ” neutralisent ” les agents chimiques de l’anxiété – les endorphines en particulier. On privilégie le yoga, le Qi Gong, la zumba ou (plus original) le shadow boxing qui consiste à mimer des mouvements de boxe devant le miroir. Défoulant !

Merci à Antoine Spath, psychologue clinicien à Paris et co-auteur de Tu crois que c’est grave ? (Caroline Michel et Antoine Spath, éd. Larousse).

Sources :

  • Le guide des compléments alimentaires stars – Dr. Marc Perez et Alix Lefief-Delcourt, éd. Eyrolles.
  • Automassages express – Julia Lemétais, éd. Leduc.S
  • 15 minutes par jour pour un nouveau corps – Raphaël Gruman et Anne Dufour, éd. Leduc.S

Source: Lire L’Article Complet