Shy’m nous parle de Tahoma, sa vie de maman, de Noël et ses projets

La chanteuse prête sa voix à un conte de Noël intitulé "La Fille de Noël". A cette occasion, le Journal des Femmes a rencontré la jeune maman, qui fêtera le tout premier Noël de son fils en décembre. Grossesse, accouchement, origine du prénom de son fils Tahoma, projets… Ses confidences exclusives.

Une publication partagée par SHYM (@instashym)

Vous avez dédié une chanson à votre fils, Boy lorsque vous étiez enceinte. Comment avez-vous vécu cette annonce de grossesse ?

Lorsque j'ai été enceinte, je me suis demandé comment j'allais l'annoncer et si je voulais l'annoncer. Je n'avais pas envie qu'on me devance en me prenant en photo une fois que mon ventre était très visible. Je suis de nature assez pudique et je me voyais mal le divulguer sur les réseaux sociaux, par un tweet ou sur Instagram, je trouvais que ça vulgarisait un peu cet événement si magique qui m'arrivait. La meilleure façon de le dire, et de garder une trace pour lui aussi, c'était de le mettre en chanson, et ça me paraissait être une bonne manière. C'est aussi ce qui a déclenché mon envie de refaire de la musique et de retourner en studio d'enregistrement, après le confinement et ma grossesse. Ca a été le bon moment pour l'annoncer.

Comment avez-vous vécu la période de confinement pendant votre grossesse ? 

J'ai été enceinte juste après le premier confinement. Ca a été compliqué et bouleversant comme tout le monde, notamment lors du premier confinement et finalement, je me suis retrouvée chez moi, avec mes essentiels et j'ai vécu un temps suspendu. Je crois que c'est durant cette période que j'ai réussi à tomber enceinte : il y avait moins d'angoisse, moins d'attente, de peur de se dire "ce n'est pas le bon moment". En plus, je sortais d'une grossesse extra-utérine quelques mois avant. Je me suis alors complètement détachée de tout ça, je pense que naturellement, mon corps a été reposé à ce moment-là, et c'est arrivé. 

Comment s'est passé l'accouchement durant cette période de Covid ?

J'ai accouché avec un masque mais ça ne pas forcément déplu, c'était une façon de cacher mon visage complètement déformé par la douleur (rires). Mais j'ai surtout eu la chance d'être accompagnée par le papa et par une équipe qui m'a bien entourée et coachée.

Quels sont vos projets pour 2022 ?

Entre les confinements, l'accouchement, la maternité et les premiers mois avec bébé, j'ai été dans une bulle et complètement à l'écart pendant deux ans et demi environ. Je vais donc reprendre tout ça, même si ça a été difficile de sortir de cette fusion avec mon fils, pour repenser à moi, me retrouver, retrouver la musique et mes projets. Je n'en avais pas forcément l'envie parce que je vivais quelque chose d'extraordinaire et j'avais cette sensation qu'il avait besoin de moi, d'autant que j'ai allaité, donc c'était compliqué de m'éloigner physiquement de lui pendant longtemps. L'arrêt de l'allaitement a aussi facilité les choses : j'ai repris la direction du studio. L'album "Jour 222" devait sortir l'an dernier. J'ai voulu garder quelques titres et en faire un nouveau, et finalement j'ai refait un album complet avec d'autres chansons. Ce nouvel album est quasiment terminé : un single sortira avant la fin de l'année, et l'album début d'année prochaine. Côté film, il devrait également y avoir un tournage courant 2022 aussi.

Source: Lire L’Article Complet