Semaine d'aménorrhée ou de grossesse : quelles différences et comment les calculer ?

Par convention, l’âge de la grossesse est exprimé en semaines d’aménorrhée. Mais qu’est-ce que ça signifie exactement ? Nos explications.

Restez informée

Semaine d’aménorrhée ou de grossesse : de quoi parle-t-on exactement ?

Avant d’expliquer ce qu’est une semaine d’aménorrhée, il faut faire un détour du côté du cycle menstruel. D’après les spécialistes, le cycle menstruel  » standard  » chez la femme dure 28 jours : il débute avec le premier jour des règles et finit avec le premier jour des règles suivantes.

Attention ! Cette durée peut varier, avec un cycle menstruel plus long ou plus court en fonction des femmes. Ainsi, certaines femmes présentent un cycle menstruel qui dure 24 jours, tandis que d’autres auront leurs règles tous les 35 jours. Sans oublier que certaines femmes ont des cycles menstruels irréguliers, c’est-à-dire dont la durée varie en fonction des mois.

Au 14ème jour du cycle menstruel (en moyenne), l’un des deux ovaires (à gauche ou à droite) émet un ovocyte : c’est l’ovulation, un phénomène hormonal naturel qui a lieu chaque mois et qui est notamment lié à l’augmentation du taux d’œstrogènes dans le sang. Une fois émis, l’ovocyte  » flotte  » dans l’une des deux trompes de Fallope en direction de l’utérus de la femme, où il est prêt à être fécondé par un spermatozoïde masculin… et c’est le début de la grossesse !

Semaine d’aménorrhée : qu’est-ce que c’est ? Par convention internationale, lorsqu’on parle de l’âge de la grossesse en semaines, il s’agit de semaines d’aménorrhée (que l’on abrévie  » SA  » dans le langage médical). Les semaines d’aménorrhée débutent à partir de la date des dernières règles.

 » C’est la norme standard, explique le Dr. Suzanne Dat, gynécologue médicale. Elle a notamment été imposée par les pays anglo-saxons (Grande-Bretagne et États-Unis) ; autrefois, dans les pays latins, on comptait en semaines de grossesse. « 

Semaines d’aménorrhée et semaines de grossesse : comment faire le calcul ? On le rappelle : dans le langage médical, on compte traditionnellement en semaines d’aménorrhée (SA). Bon à savoir :  » on considère que la grossesse a débuté environ 15 jours après la date des dernières règles : c’est la raison pour laquelle il faut retrancher 2 semaines aux semaines d’aménorrhée pour obtenir les semaines de grossesse. « 

Semaine d’aménorrhée ou de grossesse : des équivalences pour mieux comprendre

En résumé : les semaines d’aménorrhée sont comptées à partir du premier jour des dernières règles, tandis que les semaines de grossesse sont comptées à partir de la date de la fécondation.

Pour mieux comprendre, voici quelques équivalences :

  • 2 semaines d’aménorrhée = 0 semaines de grossesse ; c’est le moment de la fécondation, l’ovule rencontre le spermatozoïde. Le premier jour des dernières règles date donc d’il y a 15 jours.
  • 6 semaines d’aménorrhée = 4 semaines de grossesse ; c’est la fin du premier mois de grossesse,
  • 10 semaines d’aménorrhée = 8 semaines de grossesse ; c’est la fin du deuxième mois de grossesse,
  • 15 semaines d’aménorrhée = 13 semaines de grossesse ; c’est la fin du troisième mois de grossesse (donc du premier trimestre de grossesse),
  • 20 semaines d’aménorrhée = 18 semaines de grossesse : c’est la fin du quatrième mois de grossesse,
  • 24 semaines d’aménorrhée = 22 semaines de grossesse : c’est la fin du cinquième mois de grossesse,
  • 28 semaines d’aménorrhée = 26 semaines de grossesse : c’est la fin du sixième mois de grossesse (donc du deuxième trimestre de grossesse),
  • 32 semaines d’aménorrhée = 30 semaines de grossesse : c’est la fin du septième mois de grossesse,
  • 37 semaines d’aménorrhée = 28 semaines de grossesse : c’est la fin du huitième mois de grossesse,
  • 41 semaines d’aménorrhée = 39 semaines de grossesse : c’est la fin du neuvième mois de grossesse et, en théorie, la date de l’accouchement.

À savoir. En cas d’accouchement entre la 25ème et la 36ème semaine d’aménorrhée (SA), on parle de prématurité. On parle d’accouchement à terme lorsque la naissance a lieu à partir de 37 semaines d’aménorrhée (37 SA). Lorsque l’accouchement survient après 41 SA (41 semaines d’aménorrhée), il y a dépassement du terme.

Et aussi… Vous êtes perdue entre les semaines de grossesse et les semaines d’aménorrhée ? Pas de panique : sur smartphone, il existe aujourd’hui des applications hyper-malignes qui nous aident à savoir précisément où on en est dans notre grossesse. Nos préférées : Baby Center (qui nous donne des infos sur nous et notre enfant jour après jour jusqu’à l’accouchement) et Grossesse + (qui nous donne chaque jour le nombre de jours restants avant le terme). Bonne nouvelle : elles sont gratuites sur iOS et Androïd.

Par ailleurs, certains sites web sont aussi hyper-utiles : on pense notamment à MonCalendrierDeGrossesse (comme son nom l’indique, c’est un calendrier, extrêmement clair, qui sépare bien les semaines de grossesse et les semaines d’aménorrhée) ou encore à Gestaclic (très complet, c’est le calculateur mis au point par le département de médecine générale de l’université Paris-Diderot : il nous donne en particulier les dates exactes des échographies et des démarches administratives).

Merci au Dr. Suzanne Dat, gynécologue médicale en charge de la formation continue au sein de la Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale (FNCGM).

À lire : Le grand livre de ma grossesse – Collège national des gynécologues et obstétriciens (CNGOF), éd. Eyrolles.

Source: Lire L’Article Complet