Quelle est la différence entre la mer et l'océan ?
  • Retour des États-Unis à l’OMS: malgré leur retrait «les experts américains étaient autour de la table» assure le Pr Didier Pittet

    Le Figaro

  • Caroline Receveur dans le viseur du fisc

    Cover Video

  • Le sénateur du Texas reconnaît une «erreur» après avoir fuit la tempête hivernale pour le Mexique

    Le Figaro

  • Tempête hivernale aux Etats-unis: les impressionnantes images des bayous de Louisiane figés dans la glace

    Le Figaro

  • Kenya: la pandémie alimente la fièvre naissante du cyclisme à Nairobi

    AFP

  • Des boulangers demandent le classement de la baguette au patrimoine immatériel de l'UNESCO

    Le Figaro

  • Saint-Senier-de-Beuvron, le village normand qui dit non à Elon Musk

    AFP

  • Exploration spatiale : le robot Perseverance prélèvera des échantillons du sol martien

    France 24

  • Cette maladie mangeuse de chair en expansion inquiète l'Australie

    Gentside

  • Face au secteur aérien lourdement ralenti, des dizaines d’avions stockés dans les Pyrénées

    Le Figaro

  • Toudoum, le podcast : La Disparue du Cecil Hotel et les meilleurs documentaires de faits divers sur Netflix

    Télé Loisirs

  • Les secrets de la momie du pharaon Séqénenrê Taâ enfin révélés grâce à la technologie

    Gentside

  • «Les conditions ne sont pas réunies pour la réouverture de la mosquée de Pantin», annonce Gérald Darmanin

    Le Figaro

  • Les premières images des dégâts en Iran après un séisme de magnitude 5,4

    Le Figaro

  • Pour Valérie Pécresse, l’islamo-gauchisme dans les universités « représente un danger »

    Le Figaro


  • Retour des États-Unis à l’OMS: malgré leur retrait «les experts américains étaient autour de la table» assure le Pr Didier Pittet
    Pr Didier Pittet, épidémiologiste et infectiologue, était l'invité de la matinale Radio Classique- Le Figaro ce vendredi 19 février. Il assurait que les experts américains siégeaient toujours à l'OMS malgré leur retrait sous Trump.


    Le Figaro


  • Caroline Receveur dans le viseur du fisc
    Le fisc s'intéresse de près aux affaires de Caroline Receveur. Le siège social de sa société principale, Island Keys, est au Royaume-Uni, et, selon le fisc, elle «ne semblerait pas disposer de moyens humains et matériels suffisants pour exercer une activité conforme à son objet social», comme le dévoile la revue en ligne spécialisée dans la criminalité économique, «Gotham City».


    Cover Video


  • Le sénateur du Texas reconnaît une «erreur» après avoir fuit la tempête hivernale pour le Mexique
    Le sénateur républicain du Texas Ted Cruz s'est retrouvé dans la tourmente jeudi 18 février pour s'être envolé vers la station balnéaire mexicaine de Cancun au moment où son Etat était aux prises avec une vague de froid meurtrière. Le sénateur est parti mercredi en famille par avion à Cancun, laissant derrière lui ses administrés au milieu d'une crise sans précédent. Face à l'avalanche de critiques, il a écourté son séjour.


    Le Figaro

VIDÉO SUIVANTE

COMMENT LES DIFFÉRENCIER ? Chaque vendredi, GEO se penche sur les différences qui opposent des espèces animales, phénomènes climatiques ou sites patrimoniaux souvent similaires dans notre imaginaire. Place cette semaine à l’océan et à la mer.

Océan vs mer : une histoire de conventions

Il faut savoir que les océans et les mers sont définis par des conventions décidées par l’homme, et non réellement sur des critères objectifs. Par exemple, le nom “océan” n’est devenu officiel qu’à la fin du XIXe siècle, après que Magellan ait navigué sur l’océan Pacifique et le nomma ainsi par temps calme.

À noter que le mot “mer” vient du latin, mare et maris. Le terme “océan”, lui, a pour origine le mot mot grec Ôkeanos, une divinité marine qui symbolisait l’eau qui entoure le «disque» de la Terre. Donc, selon les conventions, un océan est désigné par une grande étendue d’eau salée bordée par des continents.

On compte 5 océans sur la planète :

  • Pacifique,
  • Atlantique,
  • Indien,
  • Arctique,
  • Austral.

Une question de taille

Le premier critère qui distingue la mer de l’océan est avant tout une histoire d’étendue. L’océan est plus grand ! Pour vous donner un ordre d’idée, le plus petit océan, l’Arctique, fait 14,09 millions de km². Alors que la mer la plus grande, la mer d’Arabie, s’étend sur 3,6 millions de km².

Mers bordières ou annexes

Parmi les mers, les océanographes en distinguent deux types différents. D’abord, les mers bordières, disposées le long du contour des océans et fermées par des péninsules, des îles ou des hauts-fonds. Les mers annexes, elles, communiquent avec l’océan uniquement par un détroit et sont entourées par des terres émergées.

C’est le cas de la Méditerranée et le détroit de Gibraltar. Il existe trois mers qui sont totalement fermées : la mer Caspienne, la mer d’Aral et la mer Morte. Sans oublier que certaines font carrément partie des océans, comme la mer Jaune dans l’océan Pacifique.

Des mers plus salées que les oécans

Autre critère à prendre en compte, les mers sont beaucoup plus salées que l’océan à cause d’une plus forte évaporation. À titre d’exemple, la salinité de l’océan tourne en moyenne autour de 35 grammes/litre. En mer Rouge, cela monte à 41 g/l. C’est 275 g/l pour la mer Morte ! Exception qui confirme la règle, pour la mer Baltique, c’est entre 5 et 10 g/l, qui est alimentée par de nombreux fleuves.

Profondeur et diversité biologique

Est prise en compte également la profondeur. Par exemple, la mer de Norvège peut atteindre les 4 000 mètres. Encore mieux, la mer de Corail, située entre l’Australie et la Nouvelle Calédonie a son point maximum à 9 140 m. À côté, la Manche ou la mer du Nord font office de flaque d’eau avec leurs 200 mètres de profondeur… Quant à l’océan, près de la moitié de ses eaux dépasse 3 000 m de profondeur. La fosse des Mariannes, avec ses 11 020 m de profondeur, est le point le plus profond.

Les océans sont plus grands mais c’est dans les mers que l’on trouve la plus grande diversité biologique. La mer Méditerranée abrite ainsi entre 4 et 18 % des espèces marines de la planète alors qu’elle représente moins de 1 % de la surface de l’océan mondial. Petite mais costaude !

A lire aussi :

⋙ Quelles sont les différences entre le homard, la langouste et la langoustine ?

⋙ Les 5 infos insolites sur le dauphin

⋙ L’orque, une prédatrice dangereuse ?

Source: Lire L’Article Complet