Quel impact psychologique la série « En thérapie » a-t-elle eu sur vous ?

« Pourquoi la série “En thérapie” nous touche-t-elle aussi profondément ? », avions-nous choisi comme titre pour mettre en avant la série initiée par le duo Eric Toledano et Olivier Nakache, lors de son lancement sur
Arte. L’
adaptation française du format israëlien BeTipul est un succès aussi bien en ligne qu’à l’antenne : 15,6 millions de vues à ce jour sur arte.tv et plus d’1,8 million de téléspectateurs, soit 8,3 % du public, pour son lancement sur Arte jeudi dernier. Il s’agit du deuxième meilleur lancement pour le rendez-vous séries du jeudi d’Arte, après Dérapages en 2020, l’adaptation du roman de Pierre Lemaitre, portée par Eric Cantona.

Cette fiction met en scène les séances en temps réel d’un psychanalyste qui reçoit quatre jours durant un patient différent avant, le vendredi, de se rendre lui-même dans le cabinet de son thérapeute au lendemain des attentats du 13-Novembre. En thérapie explore ainsi au cours de ses 35 épisodes tout à la fois les traumatismes intimes de ces personnages et le traumatisme national des attentats.

« Où étiez-vous au moment des attentats et qu’est ce que vous avez ressenti ? »

« Le 13-Novembre, c’est comme le 11-Septembre, tout le monde peut dire où il était », explique Eric Toledano, que 20 Minutes a rencontré lors d’une table ronde organisée par la chaîne franco-allemande. « On voulait agripper immédiatement le spectateur : “et vous, où étiez-vous au moment des attentats et qu’est ce que vous avez ressenti ?” », renchérit Olivier Nakache.

En thérapie est une fiction qui remue les téléspectateurs, et plus particulièrement dans le contexte difficile de la crise sanitaire. « Me retrouve à faire des pauses d’autointrospection pour répondre aux questions posées depuis mon canapé… A quand la mention “cet entretien a été réalisé par des professionnels, ne tentez pas de le reproduire à la maison” ? », ironise un internaute sur
Twitter.

« J’ai mis un peu plus de huit jours pour décortiquer, analyser, digérer cette densité et richesse émotionnelles et psychologiques servies par un jeu si juste. Impression d’avoir passé un an en thérapie de chaque côté du fauteuil », confieune autre internaute.

La série bouleverse au point que certains hésitent ou renoncent à la regarder. « En thérapie, quelle claque ! Un an après avoir fini ma thérapie, et surtout vu l’ambiance actuelle, j’hésitais vraiment, savoir si le moral allait tenir (au regard de certains commentaires/critiques). Et je ne regrette pas », relate 
une troisième. « J’ai pas la solidité émotionnelle pour En thérapie », tranche
une dernière.

Et vous, la série En thérapie vous a-t-elle rassurée, bouleversée ou perturbée ? A-t-elle ravivé les souvenirs de la période des attentats ? Vous a-t-elle obligé à faire votre introspection ? A-t-elle ravivé des traumatismes intimes ? Avez-vous eu l’impression de suivre une thérapie par écran interposé ? Racontez-nous l’impact psychologique qu’En thérapie a eu sur vous…

 

Source: Lire L’Article Complet