Preview Sable : Un jeu poétique plein de potentiel

Le jeu indé intrigue depuis son annonce il y a quelques années et avec la démo disponible en ce moment, il fallait qu’on teste enfin cette petite curiosité.

Mine de rien, Sable a été présenté pour la première fois en 2017 et était prévu pour 2019 avant d’être repoussé. Le jeu avait déjà fait bonne impression à l’époque et même Microsoft avait participé à son financement lui permettant de s’assurer une exclusivité PC et Xbox. Le style graphique très épuré et l’animation des personnages a marqué chaque personne qui a posé ses yeux dessus et aujourd’hui, on peut enfin y jouer pour la première fois par le biais d’une démo disponible sur PC, notamment dans le cadre du Steam Néo Fest, qui propose des tonnes de démos de jeux indépendants jusqu’au 22 juin prochain. L’occasion parfaite pour tester Sable.

Comme promis depuis les débuts du projet, Sable sera une aventure très calme et lente, réservée aux adeptes des jeux qui aiment prendre leur temps. C’est d’autant plus vrai que le jeu est très bavard rien que dans cette démo. La faute à une narration qui mélange des textes descriptifs en plus des dialogues, rallongeant la durée de chaque interaction avec d’autres personnages. Sable devra donc quitter sa tribu pour entreprendre un voyage initiatique traditionnel de son clan. L’occasion d’explorer le monde sur sa moto des sables en se posant des questions existentielles sur sa place dans l’univers.


Sans surprise, la direction artistique est d’une grande justesse pour peu que l’on apprécie cette palette de couleurs, les influences évidentes à Mobius dans l’architecture et le trait artistique accompagné d’une musique très aérienne. Les mouvements faussement saccadés du personnage lui donnent un style particulier qui fonctionne bien dans l’ensemble, même si cette démo est l’occasion de rencontrer de beaux problèmes collisions sur la réception des sauts ou sur la fin d’une escalade. On espère tout de même que le jeu final sera un peu plus riche car l’exploration d’un nouveau lieu n’est jamais bien longue et les puzzles quasi-inexistants.

Sable a bien le charme qu’on lui donnait juste en voyant le jeu. Il y a une poésie et un côté zen très agréables allié à un style graphique hors du commun et qui ne laisse pas indifférent. Si le fait que le jeu soit très bavard ou très lent n’est pas vraiment un problème, on espère tout de même que le jeu proposera quelque chose de plus riche en termes de puzzles et de level design pour l’exploration. On a en tout cas hâte d’y rejouer puisqu’avec une démo qui s’arrête au moment où l’on récupère enfin notre moto du désert, c’est forcément un peu frustrant de ne pas pouvoir tester le véhicule. Rendez-vous le 23 septembre prochain pour voir si Sable sera à la hauteur de ses ambitions oniriques.

Source: Lire L’Article Complet