Poutine ouvre la porte aux cryptomonnaies

La Russie va-t-elle adopter les cryptomonnaies ? Vladimir Poutine a été interrogé à ce propos par CNBC et ne ferme pas la porte à ces actifs numériques de plus en plus populaires, notamment depuis la pandémie.

La Chine a récemment banni les cryptomonnaies et beaucoup s’interrogent sur la position de la Russie, très amie avec son voisin. Et comme le rapporte Gizmodo, Vladimir Poutine approuve timidement les actifs numériques lors d’une interview pour CNBC. L’homme d’Etat a répondu à la possibilité de régler les contrats pétroliers avec des cryptomonnaies plutôt qu’en dollars. Le dirigeant de la Russie pense qu’il est « trop tôt pour en parler car les actifs numériques, bien sûr, peuvent servir d’unité de compte, mais ils sont très instables. Pour transférer des fonds d’un lieu à l’autre, oui, mais pour commercer, et encore plus des ressources énergétiques, c’est à mon avis encore prématuré ».

Tout se développe, tout a le droit d’exister. Nous verrons comment cela va évoluer, peut-être qu’un jour [la crypmtomonnaie] pourra servir de moyen d’accumulation. Le marché fluctue.

Vladimir Poutine rappelle également que pour les cryptomonnaies, il faut « une énorme quantité d’énergie ». Le dirigeant de la Russie n’est pas le seul concerné par la question environnementale. Lors d’une récente prise de parole, Elon Musk a rappelé ce point souvent pointé du doigt, aussi bien par les amateurs que les détracteurs d’actifs numériques. Selon une récente étude, l’extraction de Bitcoins consomme plus d’énergie que toute l’Argentine. Mais rappelons que malgré ce problème, le Salvador a décidé d’adopter la cryptomonnaie comme monnaie légale. Un moyen de s’émanciper du dollar américain.

Source: Lire L’Article Complet