Pourquoi la série « The Last of Us » est-elle si attendue ?
  • Le premier épisode The Last of Us sera disponible ce lundi sur Amazon Prime Video.
  • L’adaptation du jeu vidéo éponyme, considéré comme un chef-d’œuvre est l’une des séries les plus attendues de l’année.
  • Si vous ne connaissez pas le jeu ou que vous ne comprenez pas la hype autour de The Last of Us, voici quelques éléments pour comprendre de quoi il s’agit et mesurer l’ampleur de l’événement.

Depuis que HBO a annoncé en 2020 que le jeu vidéo The Last of Us serait adapté en série, les fans de la première heure sont au taquet ! Ce road trip émouvant dans les ruines de l’humanité semble être parfait pour le petit écran. Pedro Pascal (Andor, The Mandolorian) et Bella Ramsey (Game of Thrones, His Dark Materials) semblent être le duo d’acteurs idéal pour incarner Joel et Ellie, les deux principaux protagonistes. On a pu lire l’inquiétude des fans sur les réseaux sociaux alors qu’on a appris seulement jeudi que la série attendue ce dimanche sur HBO Max serait diffusée en US + 24 chaque semaine à partir de ce lundi en France sur Amazon Prime Video, en cadeau à ses abonnés en attendant l’arrivée de tout le catalogue HBO. Si vous ne connaissez pas le jeu ou que vous ne comprenez pas la hype autour de The Last of Us, voici quelques éléments pour comprendre de quoi il s’agit et mesurer l’ampleur de l’événement.

L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires

Une série événement pour HBO

« Je ne pense pas que les gens de HBO étaient nécessairement branchés sur le monde du jeu, mais il ne leur a fallu que 20 Minutes sur Google pour se rendre compte que The Last of Us est le Lawrence d’Arabie des récits de jeux vidéo », a déclaré Craig Mazin, le créateur de la série, dans une interview accordée à Indie Wire.

Après House of the Dragon, le spin-off de Game of Thrones, The Last of Us est la prochaine grosse série événement de HBO qui a investi, selon les informations du magazine américain The New Yorker, une enveloppe pharaonique qui dépasse les 100 millions de dollars à la première saison de The Last of Us, soit plus que celle assignée aux cinq premières saisons de Game of Thrones

Un carton vidéoludique

Si HBO mise autant sur ce projet, c’est parce que The Last of Us est vrai un carton vidéoludique. Acclamé par la critique – le jeu est qualifié de chef-d’oeuvre –  et les gamers, The Last of Us, sorti en 2013 sur Playsation 3, et sa suite, sortie en 2020 sur Playstation 4, développés par le studio Naughty Dog, se sont vendus à plus de 30 millions d’exemplaires. Un remake du jeu, intitulé The Last of Us Part I, est sorti le 2 septembre 2022 sur PlayStation 5, et est attendu le 3 mars 2023 sur Microsoft Windows. 

Un monde post-apocalyptique

L’idée du jeu est née dans l’imagination de Neil Druckmann et Bruce Straley, après avoir vu une série documentaire sur la BBC qui montrait une fourmi infectée par le cordyceps, un dangereux champignon parasitaire. 

L’intrigue du jeu The Last of Us se déroule dans une version post-apocalyptique de notre monde, quelques années après qu’une pandémie provoquée par un champignon appelé le cordyceps a frappé la Terre et a transformé les humains en « infectés », des zombies en somme. 

Un duo de héros attachants

La force du jeu réside dans ses deux personnages principaux crédibles et attachants, Joel, un quinqua endurci par les épreuves et physiquement marqué par la douleur, et Ellie, une jeune ado qui n’a jamais vécu qu’en zone de quarantaine et s’émerveille d’un rien. Joel est embauché pour faire sortir Ellie, une jeune fille de 14 ans, d’une zone de quarantaine oppressive dans l’espoir de trouver un remède contre le mal qui ravage la planète. 

Un jeu de tir qui laisse la place à l’émotion

Ce qui commence comme un simple job de passeur devient rapidement un voyage déchirant au travers les États-Unis en ruines. Au fur et à mesure de leur périple et des rencontres avec d’autres survivants, ces deux êtres que tout sépare vont progressivement se lier et dépendre l’un de l’autre pour leur survie.

Ce jeu de tir où le joueur contrôle Joel obéit aux codes du genre survival horror tout en laissant une grande place à l’émotion, le tout servi par la sublime bande-originale de Gustavo Santaolalla, lauréat de deux Oscars de la meilleure musique de film.  

Un graphisme à couper le souffle

L’autre atout du jeu est la richesse de ses graphismes, des sous-sols sombres du métro sous les eaux aux bourgades rurales, en passant par les intérieurs jonchés de débris des maisons abandonnés.

Une équipe créative au top

Neil Druckmann, le réalisateur et scénariste du jeu, a essayé d’en faire une adaptation cinématographique avec le maître de l’horreur Sam Raimi, mais le projet n’a abouti en raison de différents avec le studio. Il se retrouve aux manettes de la série avec un autre habitué des décors post-apocalyptiques, Craig Mazin, à qui l’on doit la bouleversante série Chernobyl.

A l’écran, aux côtés de Pedro Pascal et Bella Ramsey, Melanie Lynskey, la star de Yellowjackets,  Murray Bartlett, l’extraordinaire gérant de l’hôtel de la saison 1 de The White Lotus, et Nick Offerman, l’inoubliable Ron Swanson dans la série Parks and Recreation.

Une série qui réserve des surprises

Neil Druckmann a indiqué que la première saison de The Last of Us couvrirait en gros l’intrigue du premier jeu video… Mais la série The Last of Us réserve quelques surprises aux fans de la première heure : la chronologie sera modifiée, des éléments supprimés ou rajoutés, dont notamment la promesse d’avoir des précisions quant au processus de contamination lié au virus fongique connu dans les jeux.  Verdict ce lundi sur Amazon Prime Video. 

Source: Lire L’Article Complet