Physiothérapie : de quoi s'agit-il et quand consulter un physiothérapeute ?

La physiothérapie, c’est la même chose que la kinésithérapie. On fait le point sur les indications de cette thérapie du mouvement.

Restez informée

Physiothérapie : qu’est-ce que c’est ?

Première chose à savoir : la physiothérapie, c’est la même chose que la kinésithérapie. Il s’agit d’une distinction culturelle : tandis que, dans le reste du monde, on parle de  » physiothérapie « , en France, on parle de  » kinésithérapie « …

La physiothérapie (ou kinésithérapie, donc, puisque c’est la même chose) est une thérapie du mouvement : l’objectif du physiothérapeute / du kinésithérapeute est de (re)donner de la souplesse aux articulations, de protéger et d’augmenter l’amplitude articulaire, de maintenir et d’amplifier la force musculaire, de soulager la douleur d’origine mécanique (articulaire ou musculaire), de préserver la marche…

«  Le kinésithérapeute a aussi un rôle d’éducation thérapeutique : il enseigne des étirements et des exercices à ses patients, destinés à entretenir la  » machine-corps  » et à favoriser le mouvement  » ajoute Julia Lemétais, masseur-kinésithérapeute.

À savoir. Les physiothérapeutes / kinésithérapeutes / masseurs-kinésithérapeutes ne sont pas médecins. En France, pour devenir kinésithérapeute (ou physiothérapeute), il faut toutefois valider une Première année commune aux études de santé(PACES) puis 4 ans d’école de kinésithérapie.

Physiothérapie : quelles sont les indications ?

À savoir. N’importe quel médecin (qu’il soit généraliste ou spécialiste : rhumatologue, ORL, chirurgien…) peut prescrire des séances de kinésithérapie / de physiothérapie. «  Les séances sur prescription médicale sont remboursées à hauteur de 60 % par l’Assurance Maladie, sans dépassements d’honoraires  » ajoute Julia Lemétais.

 » Une consultation auprès d’un kinésithérapeute / d’un physiothérapeute est indiquée dès qu’il y a une douleur d’origine mécanique, une gène au mouvement, ou une suite opératoire !  » affirme Julia Lemétais. Parmi les (nombreuses) indications de la physiothérapie / kinésithérapie, on peut notamment citer :

  • Les maux de dos chroniques : lombalgie, cervicalgie…,
  • Les entorses : du genou, de la cheville…,
  • Les accouchements traumatiques : rééducation de la mère et/ou prise en charge de l’enfant,
  • Les suites opératoires : appendicite, mastectomie… pour aider à la cicatrisation,
  • Pendant la grossesse : préparation à l’accouchement, prise en charge de la douleur…,
  • Pathologies neurologiques : paraplégie, hémiplégie, sclérose en plaques…
  • Gériatrie : maintenir la marche, préserver l’amplitude articulaire et les mouvements fins,
  • Pathologies pédiatriques : torticolis de naissance, par exemple.

À savoir. Le kinésithérapeute s’adresse à la fois aux personnes âgées (pour le maintien de la marche, notamment), aux enfants et aux bébés (après un accouchement difficile, par exemple), aux femmes enceintes (pour soulager les douleurs et préparer l’accouchement), aux sportifs (de haut niveau ou pas)…

Et aussi…  » Il existe ainsi des kinésithérapeutes / masseurs-kinésithérapeutes / physiothérapeutes spécialisés dans l’accompagnement post-cancer (du sein, par exemple, mais pas seulement), spécialisés en gériatrie, spécialisés en post-chirurgie, spécialisés en pédiatrie, spécialisés en neurologie…  » détaille Julia Lemétais.

Physiothérapie : comment trouver et comment choisir un physiothérapeute ?

À savoir. Il existe un Conseil National de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes : cet organisme professionnel défend et régule la profession de masseur-kinésithérapeute en France.

Comment trouver un physiothérapeute ? Plusieurs annuaires professionnels sont disponibles pour trouver un kinésithérapeute / un physiothérapeute près de chez soi : parmi ceux-ci, on recommande l’annuaire de l’Assurance Maladie et l’annuaire de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes.

Comment choisir son physiothérapeute ?  » Choisissez d’abord quelqu’un avec qui vous avez un bon feeling : un masseur-kinésithérapeute / un kinésithérapeute / un physiothérapeute aura beau être extrêmement compétent, si vous ne lui faites pas confiance ou si vous rechignez à le rencontrer, les résultats ne seront jamais aussi bons qu’espérés  » recommande Julia Lemétais.

Merci à Julia Lemétais, masseur-kinésithérapeute et auteure de Automassages express (éd. Leduc.S).

Source: Lire L’Article Complet