Pass sanitaire : pourra-t-on aller faire ses courses au supermarché si l'on n'est pas vacciné ?

Dès demain il faudra présenter un pass sanitaire pour pouvoir accéder à un certain nombre d’activités et de loisirs. Mais qu’en est-il des sorties pour faire ses courses et répondre à des besoins de première nécessité ? On vous éclaire.

Restez informée

Devant la recrudescence des contaminations depuis l’arrivée du variant Delta en France, le gouvernement a mis en place de nouvelles mesures sanitaires. Cette fois, elles se présentent sous la forme du pass sanitaire qu’il faudra montrer avant de pouvoir accéder à un certain nombre de lieux et d’activités. Parmi ces lieux, dès le début du mois d’août, les centres commerciaux devront se soumettre à la nouvelle règle. Problème : nombre d’entre eux renferment des supermarchés et donc des produits de première nécessité. Cela implique-t-il que sans pass sanitaire il ne sera plus possible de faire ses courses ? On vous explique.

“Une atteinte disproportionnée aux libertés”

Dans son projet présenté dimanche, le gouvernement avait demandé un élargissement du pass sanitaire aux centres commerciaux de plus de 20.000 m2, ainsi que l’isolement obligatoire des personnes testées positives au coronavirus. Si la deuxième proposition a été validée par le Conseil d’État, la première a été rejetée. Selon l’institution, le fait que la mise en place de cette mesure est “susceptible de concerner tout particulièrement l’acquisition de biens de première nécessité, notamment alimentaires“, constitue “une atteinte disproportionnée aux libertés“. En particulier pour les personnes qui ne peuvent pas se faire vacciner pour raisons médicales et vont donc devoir se soumettre régulièrement à des tests pour pouvoir accéder à ces lieux. Or, de nombreux centres commerciaux concentrent des supermarchés, des pharmacies et autres magasins dispensant des produits de la vie quotidienne.

Le gouvernement maintient le pass sanitaire dans les centres commerciaux

Malgré le rejet du Conseil d’État, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a annoncé lors de sa dernière allocution que le pass sanitaire sera bien obligatoire dans les centres commerciaux. Le conseil des ministres a cependant tranché en prenant en compte les réticences du Conseil. La règle ne s’appliquera donc qu’à certains centres commerciaux. Aussi, si à “l’échelle d’un territoire, il y a des commerces qui ne sont pas dans le centre commercial, mais qui permettraient d’acheter des produits de première nécessité, alimentaire ou pharmaceutique, alors le pass sanitaire pourra s’appliquer dans le centre commercial de ce bassin de vie“, a déclaré le porte-parole. À l’inverse, si jamais “on ne peut garantir l’accès à des biens de première nécessité que dans un grand centre commercial, il n’y aura pas d’utilisation du pass sanitaire dans ce centre commercial“. Autrement dit, s’il y a suffisamment de supermarchés, primeurs, pharmacies, etc. en dehors des centres commerciaux de la ville ou du département concerné, l’accès aux grands espaces de 20.000 m2 et plus sera limité aux détenteurs du pass sanitaire. Pour l’heure, les mesures exactes et les lieux concernés n’ont pas encore été établis, et la mise en place des nouvelles restrictions représente déjà un casse-tête pour bon nombre de magasins. Interrogé par l’AFP, Jacques Creyssel, directeur général de la Fédération du Commerce et de la Distribution, a par ailleurs confirmé que “ce mécanisme s’avère complexe, avec une analyse par bassins de vie dont on ne voit pas vraiment comment elle se fera“.

A lire aussi :

⋙ Le pass sanitaire finalement obligatoire à l’hôtel et au camping

⋙ Femmes enceintes : comment obtenir le pass sanitaire au premier trimestre de grossesse ?

⋙ “27 km de queue !” : pourquoi la mise en place du pass sanitaire est “impossible” dans les centres commerciaux

Source: Lire L’Article Complet