Pass sanitaire : ces contre-indications au sérum anti-Covid qui permettent d’en être exempté sans se faire vacciner

Il est désormais nécessaire de présenter un pass sanitaire pour se rendre au restaurant ou au cinéma. Ce document peut comprendre le résultat négatif d’un test de dépistage, la preuve d’une précédente infection à la Covid-19 et un certificat de vaccination. Plusieurs contre-indications permettent cependant d’être exemptés de la vaccination. Les patients concernés peuvent alors bénéficier d’une attestation permettant l’accès aux lieux où le pass sanitaire est obligatoire.

Restez informée

Ce lundi 9 août, le pass sanitaire devient désormais obligatoire les lieux de loisir et de culture tels que les restaurants, les bars, les cinémas ou encore les parcs zoologiques. Pour obtenir ce document, il est possible de présenter un test PCR ou antigénique de moins de 72 heures, un certificat de rétablissement attestant d’une précédente infection à la Covid-19 et un parcours vaccinal complet.

La campagne de vaccination continue de s’élargir dans l’Hexagone. Depuis le 15 juin, les adolescents âgés de 12 à 17 ans peuvent désormais bénéficier d’un vaccin. Cependant, certains Français ne peuvent pas recevoir de sérum anti-Covid-19, en raison de rares contre-indications à la vaccination. Ces patients peuvent donc obtenir une attestation de contre-indication médicale délivrée par leur médecin traitant et être exemptés de pass sanitaire.

Quelles sont les contre-indications à la vaccination contre la Covid-19 ?

La liste des contre-indications à la vaccination contre la Covid-19 a été publiée le 8 août dans le Journal officiel. Dans ce décret, le ministère de la Santé a détaillé les modalités pour bénéficier d’une attestation de contre-indication médicale. Ce document concerne :

  • les personnes ayant un ou des antécédent(s) d’allergie à un des composants du vaccin, notamment le polyéthylène-glycol et un risque d’allergie croisée aux polysorbates ;
  • les patients touchés par une réaction anaphylaxique suivant une première injection d’un sérum contre la Covid-19. Ce cas doit cependant être documenté par un allergologue ;
  • les personnes ayant présenté des effets secondaires d’intensité sévère ou grave tels qu’un syndrome de Guillain-Barré, une myocardite, une péricardite après l’injection d’une première dose d’un vaccin anti-Covid-19 ;
  • les individus ayant été atteints par des épisodes de syndrome de fuite capillaire, une maladie sanguine très rare, qui est une contre-indication au vaccin Janssen ;
  • les patients ayant une recommandation médicale indiquant de ne pas initier une vaccination (première dose) ;
  • les personnes ayant souffert du syndrome inflammatoire multi systémique pédiatrique (PIMS) à la suite d’une infection à la Covid-19. Cette complication rare peut atteindre les enfants et les adolescents ;
  • les cas de contre-indication médicale temporaire “faisant obstacle à la vaccination contre la Covid-19”, notamment pour les patients suivant des traitements par anticorps monoclonaux anti SARS-CoV-2 ou touchés par des myocardites et des péricardites “survenues antérieurement à la vaccination et toujours évolutives”.

Source: Lire L’Article Complet