Pas de piscine cette année à cause des prix de l’énergie ?

Face à la flambée des prix de l’énergie, une trentaines de piscines publiques gérées par la société Vert Marine n’ont eu d’autre choix que de fermer leurs portes lundi 5 septembre, et ce pour une "durée temporaire". Une décision qui dessert de nombreux usagers, y compris les enfants et les écoles. Les cours de natation risquent-ils d’être suspendus ?

Face au problème, des solutions insuffisantes

La société Vert Marine n'est pas la seule à faire face à ces problématiques, d'autres piscines sont également en difficultés. Depuis cet été, plusieurs établissements essaient tant bien que mal de mettre en place des solutions pour faire quelques économies et éviter de devoir fermer. En effet, comme le précise nos confrères de 20 Minutes, à Paris, par exemple, la mairie a décidé de rénover certaines piscines qui consomment énormément, pour pouvoir faire baisser leur consommation de 30 à 35 %. Dans d'autres départements, les collectivités ont fait le choix d'abaisser la température de l'eau ou encore d'aménager les horaires d'ouverture. Des solutions qui sont malheureusement insuffisantes. Par ailleurs, selon l'association France Urbaine, qui représente métropoles et grandes villes, environ 10% de leurs 108 adhérents envisagent des fermetures de piscines dès cet hiver.

Vert Marine de son côté demande aux collectivités et au gouvernement de réagir rapidement en prenant "les décisions nécessaires et inédites pour revenir à des coûts supportables".

Quelles sont les piscines publiques fermées jusqu'à nouvel ordre ? 

Au total, une trentaine de piscines publiques et centres aquatiques seraient fermés jusqu'à nouvel ordre partout en France. À Versailles, à Nîmes, à Montauban ou encore à Limoges. Parmi elles, on retrouve :

  • La piscine Aquavabre à Brignoles (Var)
  • La piscine l'Aqua Retz à Sainte-Pazanne (Loire-Atlantique)
  • La piscine Calyssia d'Armentières (Hauts-de-France)
  • La piscine Guy-Bey de Meudon (Hauts-de-Seine)
  • Le centre aquatique de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines)
  • Le centre aquatique de Saint-Cyr-l'École (Yvelines)
  • La piscine Montbauron à Versailles (Yvelines)
  • Le centre Aquasport à Mantes-la-Ville (Yvelines)
  • Le centre aquatique Océabul de Saint-Jean-de-Monts (Vendée)
  • La piscine de Cassis (Bouches-du-Rhône)
  • Le centre aquatique Nemausa de Nîmes (Gard)
  • Les Dômes à Rivesaltes (Roussillon)
  • Le centre aquatique L'Hippocampe à Granville (Manche)
  • Le complexe aquatique Diabolo de Bourg-de-Péage (Drôme)
  • La piscine Aygueblue à Saint-Geours-de-Maremne (Landes)
  • L'Aquapolis (Limoges)
  • La piscine de Fitz-James (Hauts-de-France)
  • Le centre aquatique Aquaval à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir)
  • L'espace aquatique de Malestroit (Morbihan)
  • Le centre aquatique intercommunal ValséO de Valserhône (Ain)

Source: Lire L’Article Complet