Paris : Les terrasses éphémères seront autorisées chaque été mais deviendront payantes après le 30 septembre

Le covid-19 aura au moins eu un côté positif pour le milieu de l’hôtellerie à Paris…

Avec la crise du covid-19, les restaurateurs ont dû trouver des solutions pour accueillir des clients alors que leur salle intérieure est toujours interdite pour le moment. À Paris, la mairie a autorisé, depuis mars 2020, d’agrandir ou de mettre en place une terrasse éphémère pour les restaurateurs. Le but ? Accueillir le plus de clients possibles en extérieur. Si le covid-19 est l’unique responsable de ce changement, ces terrasses ne seront plus “éphémères” mais “estivales”, et ce, même après l’ère des gestes barrières et sanitaires. C’est ce qu’ont décidé la mairie, les représentants de l’hôtellerie restauration et les associations de riverains concernant le nouveau règlement des étalages et des terrasses, après des heures de débat. Mais il y a des conditions…

???????? FLASH – Les terrasses éphémères parisiennes vont être renouvelées tous les étés du 15 mars au 15 octobre. Elles deviendront néanmoins payantes pour les restaurateurs et les bars à partir du 30 septembre. (France Info) #Paris pic.twitter.com/DUwYmc6KMt

En bref, les restaurateurs pourront agrandir leur terrasse du 15 mars au 15 octobre chaque année, mais fermeront à 22 heures. Pour ce faire, ils doivent effectuer une demande d’autorisation à partir du 21 juin, alors qu’il suffisait seulement d’une déclaration depuis le premier confinement. Compte tenu des circonstances économiques dans le milieu de l’hôtellerie, une exonération des droits jusqu’au 30 septembre va permettre à la profession de travailler tout l’été sans se soucier de ces frais. En revanche, cette date passée, les restaurateurs devront payer ces droits s’ils souhaitent garder ces places supplémentaires. Une aide à la reprise de l’économie parisienne tout comme au redynamisme de la capitale, fortement touchée par la crise du coronavirus. Il sera d’ailleurs possible de manger en intérieur dès mercredi…

Source: Lire L’Article Complet