Opération Renaissance : Pourquoi l'émission de M6 sur la chirurgie de "l'obésité" fait-elle polémique ?

Hier lundi 11 janvier, M6 diffusait Opération Renaissance, une émission de télé-réalité se concentrant sur onze candidats obèses jugée problématique par de nombreuses personnes.

Le titre n’est on ne peut plus évocateur. Opération Renaissance, la nouvelle émission de M6 présentée par Karine Le Marchand, entend donc nous montrer des personnes “à peine vivantes”, décidées à “renaître” grâce à une opération. Les personnes en question sont des sujets en état avéré d’obésité et la fameuse opération est une intervention bariatrique de By Pass ou de Sleeve gastrectomie, toutes deux permettant de réduire la taille de l’estomac et donc la quantité de nourriture qu’il peut recevoir. Des interventions qui connaissent un succès grandissant depuis quelques années – plus de 450 000 entre 2006 et 2015. Si le problème est bien réel, c’est en revanche le traitement fait par l’émission que de nombreuses personnes, dont le collectif Gras Politique, critiquent vivement. L’hashtag #PasMaRenaissance est clair, l’émission de M6 est une mise en scène spectaculaire de l’obésité, qui fait plus que flirter avec le voyeurisme et qui ne reflète pas réellement les causes multifactorielles de cette maladie. Pire encore, le programme va totalement à contre courant des mouvements d’acceptation de soi et de body-positivité, avec la présentation qu’il fait des personnes obèses.

https://www.instagram.com/p/CJ6YrWwglPM/

Une publication partagée par Gras Politique (@graspolitique)

https://www.instagram.com/p/CJ6cxBzAPz3/

Une publication partagée par Gras Politique (@graspolitique)

https://www.instagram.com/p/CJ6gbv6gMuU/

Une publication partagée par Gras Politique (@graspolitique)

https://www.instagram.com/p/CJ6np9WA-Ep/

Une publication partagée par Gras Politique (@graspolitique)

En outre, Opération Renaissance promulgue un message bien trop monolithique pour être vrai : à savoir qu’une intervention pourrait résoudre l’ensemble des problèmes des personnes en surpoids. Or, les études démontrent, elles, qu’un changement physique aussi drastique a des répercussions psychologiques importantes pouvant influer sur le sujet propre comme sur son entourage. L’hashtag souhaite également alerter sur le manque de suivi réel des patients – malgré les dires des producteurs du programme – mais aussi sur certains problèmes de déontologie : Karine Le Marchand a été l’égérie d’une pilule amincissante, les médecins ont signé des contrats d’exclusivité avec les patients, les obligeant à avoir recours à leurs services ainsi qu’un sexisme évident (sur les dix témoins, neuf sont des femmes). Le premier numéro qui se concentrait sur les parcours de Stacy et d’Elody n’a réuni qu’1,8 millions de téléspectateurs, plaçant la chaîne en quatrième position pour les audiences de la soirée. Sachez également qu’une pétition a été lancée pour faire interdire la diffusion de l’émission.

Source: Lire L’Article Complet