On vous dit tout sur l’instant émotion de la première demie de l'Eurovision
  • La première demi-finale de l’Eurovision 2022 se tient ce mardi 10 mai à Turin. Elle sera retransmise en direct dès 21 h sur Culturebox, le canal 14 de la TNT.
  • Le chanteur italien Diodato viendra chanter, hors compétition, Fai Rumore, avec laquelle il aurait dû défendre les chances de son pays à l’Eurovision 2020 qui fut annulée en raison de la pandémie. Le titre est devenu un hymne pendant le confinement en Italie.
  • « C’est un moyen de boucler la boucle de ces deux années et de toutes les transformations qu’a connu la chanson. C’est une façon de conclure un parcours et d’aller de l’avant », a déclaré l’artiste de 40 ans en conférence de presse ce mardi.

De notre envoyé spécial à Turin (Italie)

Il y aura de l’émotion, ce mardi soir, lors de la première demi-finale de l’Eurovision. Côté compétition, le groupe ukrainien Kalush Orchestra fera résonner sa chanson Stefania, transformant leur passage de trois minutes sur scène en célébration officieuse de leur pays en guerre. Puis, un peu plus tard, quelques instants avant l’annonce des résultats, Diodato chantera Fai Rumore, la chanson avec laquelle il aurait représenté l’Italie à l’Eurovision il y a deux ans si la pandémie de Covid-19 n’avait pas provoqué l’annulation du concours. Tendez bien l’oreille lors du refrain : vous l’entendrez repris en chœur par la foule, car ce morceau n’est pas tout à fait comme les autres de ce côté-ci des Alpes.

En 2020, Fai Rumore fut en quelque sorte l’hymne du confinement. A l’origine, cette ballade parle d’un couple en crise. Le chanteur exhorte sa moitié à « faire du bruit », « à dire quelque chose », car il « ne peut plus supporter » le « silence si peu naturel » qui les entoure.

« Un pont avec d’autres êtres humains »

Ces mots ont trouvé un écho parmi la population transalpine qui, cloîtrée chez elle, désespérait un jour de retrouver clameurs et rumeurs de ce que certains appelaient alors « le monde d’avant ». Les réseaux sociaux ont été inondés de vidéos montrant des Italiens à leurs balcons et fenêtres pour donner de la voix sur cette mélodie mélancolique et étrangement si fédératrice.

Illustration

L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur « J‘ACCEPTE », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires

Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton « J‘accepte pour aujourd‘hui » dans le bandeau ci-dessous.

Plus d’informations sur la page Politique de gestion des cookies.

« J’ai exprimé dans cette chanson des sensations très intimes qui ont créé un pont avec d’autres êtres humains », a déclaré Diodato en conférence de presse ce mardi matin. Le chanteur de 40 ans dit avoir reçu ces dernières années des messages du monde entier à ce sujet. Il raconte que lundi soir, lors de la répétition générale, la candidate arménienne, Rosa Linn, est venue le voir : « Elle m’a chanté la chanson. C’était surréaliste. C’est si touchant de voir que l’émotion est capable de toucher quelqu’un qui ne parle pas italien. »

« Boucler la boucle »

Le visuel pensé spécialement pour l’Eurovision contribuera aussi à faire passer le message auprès des non-italophones. « On part d’une image d’isolement puis, avec la force de l’émotion, de la volonté, on traverse l’humanité qui semble figée et revient lentement à la vie », explique Diodato. Il sera entouré de danseurs dont la chorégraphie soulignera l’importance du contact humain. « C’est une sorte de voyage, poursuit-il. Ce récit appartient à tant d’autres. »

L’artiste, qui s’estime plutôt « chanceux », semble n’avoir aucun regret à ne pas avoir concouru à l’Eurovision en 2020. « Je suis heureux d’être là [à Turin] comme invité, je ne suis pas un compétiteur, je vis les choses plus sereinement, assure-t-il. Je vois dans ma participation un moyen de boucler la boucle de ces deux années et de toutes les transformations qu’a connu la chanson. C’est une façon de conclure un parcours et d’aller de l’avant. » La prochaine étape pour lui, ce sera une tournée européenne à l’automne. Il serait beau d’entendre résonner Fai Rumore en France.

Source: Lire L’Article Complet