Nutrition, forme : 15 astuces vraiment efficaces pour faire le plein d’énergie

Les jours sont longs, le soleil réchauffe le moral : c’est le bon moment pour recharger les batteries avec ce programme placé sous le signe de la vitalité.

Restez informée

C’est chronobiologique, l’été favorise l’énergie. La luminosité “réveille” l’organisme : elle stimule l’hypothalamus, l’hypophyse et la glande pinéale qui interviennent elles-mêmes sur les systèmes hormonaux, circadiens et endocriniens. Dès lors, si on met toutes les chances de son côté, grâce à la chrononutrition, les exos du matin, la bonne cure, , inspirés de la méthode de Marion Kaplan, bio-nutritionniste… On peut espérer un regain d’énergie très étonnant !

Nutrition : les 3 règles de chrononutrition à suivre

Il s’agit de sécréter les bons neurotransmetteurs au bon moment afin de ne pas ramer à contre-courant .

Au petit-déjeuner : du salé

  • Œufs brouillés
  • Saumon fumé
  • Huîtres
  • Amandes
  • Légumes (dips de courgette, caviar d’aubergine, tomates confites…)
  • Fromage frais

Pourquoi c’est bon ?

Les protéines sont riches en tyrosine. Le matin, ce composé favorise la production de dopamine et la noradrénaline, deux neurotransmetteurs synthétisés dans le cerveau qui donnent du peps et la motivation pour démarrer la journée.

On évite…

Les petits-déjeuners composés de sucres rapides (pain blanc, confiture, jus de fruit, céréales sucrées)

Au déjeuner : le menu arc-en-ciel

L’accompagnement est primordial. Autour de la viande ou poisson, optez pour un assortiment de végétaux de toutes les couleurs (carotte, choux rouges, pastèque, framboise, avocat, poivron, lentille…)

Pourquoi c’est bon ?

Les végétaux sont une mine en polyphénols anti-âge et en vitamines et oligo-éléments, dont certains sont indispensables (cofacteurs) au fonctionnement cérébral (vitamine C, vitamine B, fer, sélénium, etc).

On évite…

Les fritures  ! Elles dégradent les graisses en composés toxiques.

Le dîner : végétarien

Osez le plat complet composé de céréales et/ou légumineuses inattendus (teff, sarrasin, azuki, haricot mangé, amarante, millet…) et de légumes de saison.

Pourquoi c’est bon ?

Pour bénéficier d’une bonne dose de sérotonine cérébrale, le neurotransmetteur du bien-être.

On évite…

La côte de bœuf  ! Les acides aminés des produits animaux (surtout la viande), vont empêcher de produire la sérotonine.

Les 5 aliments antifatigue à mettre dans nos assiettes

  • Les graines germées : elles sont riches en enzymes, des concentrés de vitalité. À rajouter aux salades ou aux plats chauds avant de servir.
  • Les noix d’Amazonie : elles contiennent beaucoup de sélénium, un cofacteur essentiel au métabolisme thyroïdien et des enzymes antioxydantes.
  • Les algues en paillettes : une richesse en iode inégalable et indispensable pour soutenir l’activité de la thyroïde. Ajouter 1 cuillère à café dans les salades
  • Les framboises : leur haute teneur en vitamine C est renforcée par les anthocyanes (pigments), optimisant leur action antifatigue.
  • La roquette : la légende veut qu’elle soit aphrodisiaque  ! En tout cas, elle contient beaucoup de flavonoïdes (quercétine, chlorophylle) et des caroténoïdes pour une bonne protection de la peau et des vaisseaux.

L’astuce vitalité : des probiotiques avec K philus Brebis bio

À déguster le matin ou vers 17H. C’est le meilleur probiotique du marché  ! Ce “yaourt” tire ses propriétés d’un mode de fabrication particulier : fermentation longue et basse température (37 °C). Très concentré en lactobacillus (50 milliards), il rééquilibre et dope la flore intestinale. A retrouver sur www.kphilus.com

Marcher : les trois déclinaisons tonifiantes à adopter

Cette activité “basique” présente l’avantage d’agir sur de multiples dimensions de la fatigue. Il y a une action purement physique indéniable (muscle, système cardio-vasculaire…), mais également sur les neurotransmetteurs (en lien avec la motivation et le désir) permettant de combattre anxiété, dépression et mauvais sommeil, 3 grands paramètres empêchant de se sentir en forme.

La bonne posologie : 30 à 60 min (selon la forme), 3 à 5 fois par semaine

Marcher avant le petit-dejeuner

Au saut du lit, le taux de cortisol est élevé et les stocks de glycogène sont faibles : les graisses deviennent tout de suite le carburant prépondérant de l’activité. C’est l’idéal, pour booster le péristaltisme des intestins, favoriser la perte de graisse abdominale et l’éveil du cerveau !

Marcher dans l’eau

Testez le longe côte, cette activité très tonique se pratique en club avec de l’eau au-dessus du nombril et équipé d’une papaye. Sinon, le simple fait de marcher dans l’eau (mi-cuisse) sollicite toute la voûte plantaire et stimule le retour veineux.

Marcher avec des semelles proprioceptives

La proprioception est la perception consciente et inconsciente que nous avons de notre corps dans l’espace. Les semelles Naboso se glissent dans n’importe quelles baskets. Elles sont conçues pour réveiller les capacités sensorielles des pieds. Un peu comme si on marchait pieds nus. Semelles “activation” , 50 euros, sur www.5doigts2pieds.fr

Ma routine du matin : 2 exercices pour faire le plein d’énergie au réveil

S’activer dès le lever augmente la température corporelle ce qui favorise le dynamisme !

Exercice 1

Assis au sol, les genoux légèrement fléchis, accrochez les orteils avec les mains. Puis, progressivement et alternativement, faites glisser les talons vers l’avant afin de tendre les jambes petit à petit, jusqu’à ce que vous ressentiez un étirement dans l’arrière de celles-ci. Restez une minute en étirement optimal : c’est agréable, avec de bonnes sensations d’étirement.

Exercice 2

Assise sur une chaise, tendez les bras et passez le sommet du crâne vers le plafond, sans crisper les épaules. Concentrez-vous sur les expirations successives tout en les allongeant. Ensuite, tendez les jambes, en poussant les talons le plus loin possible vers l’avant, pointes de pieds vers vous. Puis exécutez les deux étirements en même temps.

Plasma marin et enzymes : ma cure de choc pendant 21 jours

Le matin (au lever) : plasma marin de Quinton®

Cette eau de mer est particulière : puisée au large dans des zones de vortex, ces oligo-éléments sont ultra-efficaces car les phytoplanctons ont transformé les minéraux marins en les rendant particulièrement bio disponibles. 1 ampoule de Quinton Hypertonic (laboratoire Quinton Original, en pharmacie).

Le soir (au coucher) : des enzymes à visée nettoyantes

Il s’agit de dynamiser le système lymphatique de le débarrasser des déchets qui l’encombrent. C’est tout l’organisme qui va mieux fonctionner (système veineux, articulaire, pulmonaire, sphère gynéco…). 2 ou 3 gélules de Quantazyme (Phytoquant®) ou Bromé Llia (Nutranat®).

Le bon conseil : pour en ressentir les bienfaits, faire cette cure de plasma marin et d’enzymes pendant 21 jours.

L’erreur à ne pas faire pour garder de l’énergie : la grasse matinée

Se réveiller et se rendormir, cela risque de chambouler votre rythme chronobiologique. Le mieux, se réveiller naturellement sans sonnerie et se lever dans la foulée, portée par l’élévation du taux de cortisol et de la température.

La recette du jus vitalité

Les ingrédients :

  • 2 cm de gingembre
  • 5 fraises
  • 1 cuillère à soupe de jus citron vert
  • 20 cl d’eau Vichy Celestins ou st Yorre

Mixez au blender ou centrifugez ces ingrédients. À boire frais à la plage, à l’apéro, en balade…

Aromathérapie : le jasmin antidépresseur

Légèrement euphorisante, en olfactothérapie elle s’utilise pour lâcher prise et développer un sentiment de confiance. Mélanger 2 gouttes d’extrait de jasmin grandiflorum (De Saint Hilaire) dans 20 ml d’huile végétale (www.de-sainthilaire.com)

La bonne idée : écrire des cartes postales… de gratitude

Pour attraper le virus de l’optimisme, il n’y a pas mieux  ! C’est ce que démontre le psychologue américain Robert Emmons, auteur de La gratitude, cette force qui change tout, (Éditions Belfond), dans une multitude d’études. Comme pour les mots croisés ou le sport, s’entraîner permet de progresser.

  • Choisissez une belle carte postale.
  • Écrivez sincèrement à votre interlocuteur (ami ou famille) pour le remercier (d’une attention, d’un service, de la relation…), en exprimant votre ressenti et ce que cela vous apporte de positif.
  • Envoyez-la, c’est contagieux !

Source: Lire L’Article Complet