Munch : Isabelle Nanty et Hippolyte Girardot s’entendent-ils bien hors tournage ?

Tandis qu’elle revient dans un nouvel épisode de Munch, jeudi 28 octobre, Isabelle Nanty s’est confié sur sa relation hors plateau avec Hippolyte Girardot, à qui elle donne la réplique dans la saison 4 de la série de TF1.

L’amitié entre les acteurs se poursuit-elle à la ville ? Depuis le 21 octobre dernier, Isabelle Nanty est de retour sur TF1 dans la saison 4 de Munch, série qui suit Gabrielle Munchovski, dite Munch, avocate qui défend par tous les moyens, légaux et parfois non, des personnes accusées à tort. Un personnage haut en couleur pour la comédienne, qui après avoir fait ses adieux à Lucien Jean-Baptiste, alias Hubert Bellanger, a accueilli dans cette nouvelle saison Hippolyte Girardot dans la peau de maître Mathieu Scheffer. Resurgi du passé de l’avocate, celui-ci pourrait bien semer la zizanie dans son quotidien, au point de lui faire perdre la tête. Et si elle regrette son ancien comparse, Isabelle Nanty n’était pas contre d’ouvrir le plateau à un nouveau comédien avec qui elle s’entend très bien.

"J’ai eu beaucoup de plaisir à jouer avec lui", affirme la comédienne dans une interview accordée à TF1, expliquant avoir toujours suivi le parcours d’Hippolyte Girardot, avec qui elle brièvement collaboré sur un téléfilm il y a plusieurs années. "Nous ne nous étions jamais recroisés alors que cela aurait pu être le cas à travers un projet d’Alain Resnais. Avec les années, Hippolyte a pris une certaine densité de jeu. Lui donner la réplique est très intéressant. J’espère surtout qu’il s’est autant amusé que moi !", a-t-elle ainsi ajouté. Et la réponse du comédien semble être un grand "oui".

Une relation très complice avec quelques "quiproquos"

En effet, fraîchement arrivé au sein de l’équipe de Munch, Hippolyte Girardot affirme se sentir "heureux" faire "partie de [l’] histoire commune" des comédiens de la série, où il a aimé travailler avec Isabelle Nanty, et ce dès la première lecture du scénario. "Dans la minute qui a suivi, nous avons commencé à rire et à improviser avec Isabelle. Notre sens de l’humour, le fait de s’être croisés il y a longtemps sur un téléfilm en 1985 et une admiration sincère et mutuelle ont fait que ce que vous voyez à l’écran est un plaisir non feint d’être ensemble à jouer la comédie", a-t-il ainsi confié à TF1, ajoutant que, "la preuve en est, que sans se forcer, [ils trouvaient] facilement sur le tournage de quoi alimenter [leur] relation et ses quiproquos".

Source: Lire L’Article Complet