Mon Ange : ce thème que Muriel Robin a imposé au scénario de la série de TF1

Jeudi 6 janvier à 21h05, les téléspectateurs de TF1 découvriront Muriel Robin et Marilou Berry dans une nouvelle mini-série intitulée Mon Ange. À travers son personnage, l’humoriste et actrice a tenu à visibiliser une addiction dévastatrice. Mon Ange : ce thème que Muriel Robin a imposé au scénario de la série de TF1

À l’occasion de la sortie de Mon Ange, la mini-série diffusée sur TF1 à partir du jeudi 6 janvier, Muriel Robin a accordé une interview au journal Le Parisien. Dans les colonnes du quotidien, l’actrice principale de la série, dont le tournage lui a vallu quelques blessures , s’est confiée sur certains aspects de son personnage. Suzanne est la mère de Julie, une adolescente qui s’est volatilisée huit années auparavant. Depuis toutes ces années, la mère éplorée ne s’est jamais remise de sa disparition et continue à chercher sa fille sans relâche.

Parmi les failles causées chez Suzanne par la disparition de sa fille, figure l’alcoolisme. Son interprète Muriel Robin affirme avoir mis un point d’honneur à faire apparaître ce thème à l’écran. "Ce n’est pas le thème du film, mais ça comptait pour moi. C’est à ma demande, d’ailleurs, que ça y est", a-t-elle affirmé aux journalistes du Parisien.

Muriel Robin : "Je les croise, les femmes qui sont alcooliques (…) et ça me bouleverse"

Si la compagne d’Anne Le Nen n’a jamais succombé à l’alcoolisme, cette addiction demeure présente autour d’elle, sous une forme insidieuse communément nommée alcoolisme mondain. "Je sais ce que ce c’est que l’alcoolisme mondain, qui porte très mal son nom d’ailleurs. On devrait l’appeler alcoolisme amical. Mondain, c’est comme si ça n’était que dans les cocktails chics", a déclaré Muriel Robin.

La particularité de l’alcoolisme mondain demeure dans le fait qu’elle n’est pas perçue comme une addiction. Les personnes qui en sont atteintes boivent de manière régulière, mais pas seules. Elles sont entourées de personnes, avec qui elles partagent leur consommation dans le cadre d’un événement ou d’une soirée. "Aujourd’hui, on est suspect quand on ne boit pas. C’est particulier", s’est interrogée l’actrice.

C’est la raison pour laquelle Muriel Robin a tenu à visibiliser l’alcoolisme, notamment chez les femmes, afin que ce fléau destructeur cesse d’être tabou. "Moi qui ai la compassion au bord du cœur, je les croise, les femmes qui sont alcooliques. Je les vois, les peaux abîmées, les dents grises. Et ça me bouleverse", a-t-elle terminé.

Source: Lire L’Article Complet