Marcher "deux à cinq minutes après le repas" prévient le développement de diabète de type 2, selon une étude

Renforcement du système immunitaire et du capital osseux, diminution du stress… Les vertus de la marche à pied sont bien connues. 

D’après une étude de l’Université de Washington, parue dans la revue Diabetes Care en 2013, il serait recommandé de gambader 15 minutes après un repas, pour améliorer sa digestion. 

Mais de nouveaux travaux de recherches publiés le 11 février 2022 dans la revue Sports Medicine, arguent qu’une promenade « de seulement quelques minutes », après le repas pourrait réduire le taux de sucre dans le sang et ainsi aider à prévenir le risque de développer un diabète de type 2

« Chaque petite chose que vous faites aura des effets bénéfiques, même s’il s’agit d’un petit pas », a déclaré le Dr Kershaw Patel, cardiologue préventif au Houston Methodist Hospital qui n’a pas participé à l’étude auprès du New York Times.

Une marche post-repas, même “très courte”, réduit le taux de sucre dans le sang

Pour parvenir à ces conclusions, les scientifiques de l’Université de Limerick (Irlande), ont compilé sept études analysant les liens entre l’activité physique après le repas et le taux de sucre dans le sang. 

“Les participants ont été invités à rester debout ou à marcher pendant deux à cinq minutes après chaque repas, dans une journée complète”, indiquent les chercheurs.ses.

Résultat, les sept études ont montré que quelques minutes d’une marche à intensité « légère » après un repas suffisaient à améliorer de manière significative la glycémie

Les scientifiques indiquent que la position debout a également contribué à réduire la glycémie de l’échantillon, mais pas autant que la marche légère. « La position debout a eu un petit effet bénéfique que l’on se doit de noter », a tout de même écrit Aidan Buffey, auteur de l’étude. 

De l’importance de bouger dans les « 60 à 90 minutes » qui suivent le repas

Si pour les chercheurs, une promenade de 15 minutes reste « idéale pour obtenir de résultats bénéfiques durables sur la santé », ils appuient l’idée qu’un court moment d’activité physique peut changer la donne

“Une marche dans les 60 à 90 minutes suivant le repas peut être particulièrement utile pour minimiser les pics de glycémie, car c’est à ce moment-là que le taux de sucre dans le sang a tendance à culminer”, écrivent-ils.

Ainsi, ils espèrent inciter les personnes qui n’ont pas les 15 minutes recommandées devant elles, à bouger ne serait-ce que cinq minutes après avoir mangé. 

Jessie Inchauspé, biochimiste et autrice du livre Glucose Revolution : The Life-Changing Power of Balancing Your Blood Sugar, recommande, auprès du NYT de « se lever, même pour nettoyer les restes de son repas ou de trouver d’autres moyens de bouger son corps sans avoir à partir en balade ».

Pendant sa journée de travail, Aidan Buffey, recommande, lui, d’aller prendre un café ou de se promener dans le couloir. « Bouger, même un peu, vaut la peine et peut entraîner des bénéfices mesurables, comme l’ont montré ces études », a conclut le Dr Euan Ashley, cardiologue à l’université de Stanford, qui n’a pas participé à l’étude, toujours au micro du journal américain.

Source: Lire L’Article Complet