Les pires émotions que l'on peut ressentir en jouant

Si les jeux peuvent apporter tout un tas de sentiments positifs, il offrent aussi certains moments de désespérance, au point tel que ta seule solution reste l’éternel rage-quit. 

Jouer à des jeux vidéo apporte un grand nombre de sentiments positifs, et permet à des tas de personnes à travers le monde de s’échapper de leur quotidien en passant un excellent moment. Mais comme tout dans la vie, il arrive qu’ils te mettent dans un sale état. Mental, on s’entend. Le potentiel de rage lié aux jeux vidéo est infini, et il suffit de mater des compilations de gamers excédés en train de détruire leur manette ou leur écran à cause d’une mauvaise action pendant une partie en ligne par exemple pour le constater. Ici, on va revenir sur ces sentiments terribles que l’on peut parfois ressentir en jouant.

La vengeance

On a beau être un agneau dans la vie, il suffit de passer 2H sur Mario Kart pour devenir un véritable serial killer virtuel. On se prend une carapace bleue juste avant la fin du circuit à cause d’un pote ? Tu peux être sûr qu’à la partie suivante, tout ce qu’on va faire c’est essayer de ruiner sa course. C’est moralement très discutable, mais après tout les jeux vidéo sont là pour ça !

La trahison et le mensonge

Ben oui. Dans la vie de tous les jours, c’est pas bien de mentir. Ca peut carrément coûter des amitiés. Et dans les jeux vidéo, les choses ne se pas passent différemment, surtout quand un jeu base l’entièreté de son gameplay sur l’emploi du mensonge et de la trahison, comme Among Us par exemple. De quoi tirer un trait sur des tas de relations, pour peu que tu sois un peu trop bon pour mentir…

La honte

Quand on joue à un jeu en ligne, surtout un jeu en équipe, il faut s’apprêter à avoir honte. Très honte. Valorant ou Overwatch par exemple. Si tu es dans un mauvais jour et que tu es incapable de sécuriser un kill, tu peux être sûr que les joueurs de ton équipe vont te crier dessus et t’enterrer six pieds sous terre. Va falloir être persévérant !

La frustration

Quand on est mauvais à un jeu, c’est normal de se faire détruire au cours d’une partie en ligne. Et si l’on est un peu honnête avec soi-même, on comprend pourquoi. Mais le pire, c’est quand tu perds à cause de choses complètement hors de ton contrôle et un peu aléatoire, comme le recoil sur une arme dans un FPS tactique comme Valorant ou CS Go, ou une mauvaise pioche dans Hearthstone. De quoi générer un max de frustration… jusqu’au rage-quit !

La solitude

C’est un peu annexe, mais parfois, il arrive que notre passion soit peu partagée par son entourage. On peut très vite se sentir seul si notre centre d’intérêt n’est pas celui des gens que l’on cotoie au quotidien, mais heureusement, il y a une solution directe : passer du temps en ligne et rencontrer d’autres joueurs ! C’est probablement le sentiment le plus simple à régler parmi cette liste.

Source: Lire L’Article Complet