Les masques FFP2 restent efficaces même lavés 10 fois !

On savait que le grand public pouvait réutiliser les masques chirurgicaux plusieurs fois après lavages. L’UFC-Que Choisir vient de réaliser le même test avec les masques FFP2, particulièrement utilisés en cette période de nouveaux variants. Et leurs résultats sont concluants.

Restez informée

En novembre dernier, l’UFC-Que Choisir avait analysé les capacités de filtration de trois masques chirurgicaux vendus en grandes surfaces ou en parapharmacie. Pour ce faire, ils les avaient lavés à 60°C, séchés au sèche-linge et repassés. Leurs résultats : les masques jetables assuraient une protection contre le coronavirus jusqu’à dix cycles de lavage et séchage. “Même en ayant subi plusieurs cycles de lavage, ils sont bien au-dessus des exigences minimales des masques en tissu portant la garantie filtration officielle Afnor/DGA qui nous ont servi de référence”, notait alors l’association de consommateurs.

C’est tout naturellement qu’elle a poursuivi ses essais et s’est intéressée, cette fois, au masque FFP2. Ces masques sont plutôt utilisés par les professionnels de santé, particulièrement exposés, notamment en raison de leur capacité de filtration supérieure aux autres protections. Si le port des masques FFP2 n’est pas recommandé dans la population générale, on note tout de même une certaine notoriété depuis le début de l’année, notamment auprès des seniors, en raison de l’arrivée des nouveaux variants. Les officines ont bien constaté une hausse des ventes de ces protections.

Ces masques peuvent être portés plus longtemps (jusqu’à 8 heures) mais ne sont en principe ni réutilisables ni conçus pour être lavés. L’UFC-Que Choisir leur a pourtant fait passer le même test qu’aux masques chirurgicaux quelques mois plus tôt. L’association a vérifié les performances de respirabilité et de filtration de quatre masques neufs, puis après dix lavages à 60 °C et séchages. Et les résultats sont eux aussi concluants ! “Concernant la filtration, les masques testés s’avèrent très efficaces : ils filtrent parfaitement les particules de plus de 3 µm à plus de 99,9 % quand ils sont neufs comme après 10 lavages/séchages”, confirme l’UFC-Que Choisir. Le grand public, qui n’en fait pas un usage “sanitaire”, pourrait donc tout à fait réutiliser ses masques FFP2. Une belle économie à la clé, puisque ces protections sont chères : comptez un à deux euros l’unité.

Même si l’UFC-Que Choisir note tout de même que les cycles de lavage détériorent parfois les protections (au niveau de la barrette nasale, des élastiques…), pas sûr donc que vous puissiez les laver dix fois sans accroc !

A lire aussi :

⋙ Bientôt la fin du masque entre personnes vaccinées ?

⋙ Et maintenant un masque virucide (et il est made in France !)

⋙ Covid-19 : le masque offre en fait une double protection

Source: Lire L’Article Complet