Les catégories genrées aux Brit Awards, c'est fini !

Les Brit Awards, équivalent britannique des
Victoires de la musique, ne fera plus de distinction entre les chanteurs et les chanteuses.
Dans un communiqué, l’organisation fait savoir que les trophées du « meilleur artiste masculin » et de la « meilleure artiste féminine », tant en catégorie britannique qu’internationale, n’auront plus cours lors de la prochaine édition, prévue le 8 février 2022. A la place, seront remis les prix de l’artiste britannique de l’année et de l’artiste international ou internationale de l’année.

« Nous célébrerons les artistes uniquement pour leur musique et leur travail, plutôt qu’en fonction de comment ils ou elles choisissent de s’identifier ou de comment les autres peuvent les percevoir », souligne l’équipe organisatrice se disant « engagée pour faire évoluer la cérémonie afin qu’elle soit la plus inclusive et pertinente possible. »

Quatre nouvelles catégories

Les seuls genres qui seront pris en considération aux Brit Awards seront musicaux. Quatre nouveaux trophées seront décernés : ceux du meilleur album indé/rock, du meilleur album hip-hop/grime/rap, du meilleur album dance et du meilleur album pop/r’n’b.

En mars, Sam Smith, qui se définit comme non-binaire, s’était dit en faveur de la suppression des catégories genrées. « La musique a toujours été pour moi une question d’union et non de division. J’ai hâte que vienne l’heure où les cérémonies de remises de prix reflètent la société dans laquelle nous vivons. Célébrons tout le monde sans tenir compte du genre, des origines, de l’âge, de la situation ou non de handicap, de la sexualité ou de la classe sociale », écrivait-iel sur Instagram.

Les Brit Awards avaient alors répondu être d’accord avec Sam Smith et annoncé leur intention d’engager une évolution en ce sens : « Nous avons besoin d’une large consultation avant de procéder à des changements afin de nous assurer que nous faisons les choses comme il faut. » L’intention est désormais concrétisée.

10 secondes de contexte

Nous avons employé le pronom neutre « iel » pour respecter la volonté de Sam Smith qui a expliqué, lorsqu’iel a fait son coming-out non-binaire, se définir via les pronoms « they/them ».

Source: Lire L’Article Complet