Les 40 prénoms les plus donnés dans les années 70

  • PHOTOS. Jacques et Gabriella de Monaco : les jumeaux ont bien changé !
  • Les plus beaux prénoms en 3 lettres pour votre petit garçon
  • Les plus jolis prénoms mixtes et musulmans pour votre bébé

On le sait, la mode des prénoms est éphémère. Chaque année les favoris changent, mais ce n’était pas le cas avant. Découvrez les prénoms phares des années 70. 

Choisir un prénom pour son bébé à venir est une étape cruciale de la grossesse. Cela permet à de nombreuses familles de rendre un peu plus concrète la future arrivée d’un enfant. Mais si pour certains parents, le choix du prénom de leur futur bébé est comme une évidence, pour d’autres cette décision s’avère un peu plus compliquée. En effet, il ne suffit pas de trouver un prénom qui plaise à la future maman mais bien de s’accorder à deux sur un prénom qui plaise aux deux « bientôt parents ». Alors trouver le prénom parfait pour un bébé n’est pas une tâche facile, surtout si dans la famille, parents ou grands-parents souhaitent conserver certaines origines, traditions, coutumes ou religions. Quoi qu’il en soit, la décision revient aux parents.

Pour venir en aide aux parents à court d’idées, chaque année, l’INSEE établit un classement des prénoms les plus attribués aux nouveaux-né français. Les prénoms à la mode changent au fil des années. Les futurs et jeunes parents n’appellent pas leurs enfants de la même façon en fonction de leur année de naissance, et c’est bien normal puisque les règles ont elles aussi évoluées. 

Quelles sont les règles en France ?

En France, les règles concernant les prénoms sont souples, mais cela n’a pas toujours été le cas.

Avant 1993, la législation française était très stricte sur la question. La loi du 11 germinal an XI (1er avril 1803) obligeait les parents à choisir un prénom dans divers calendriers ou parmi les personnages de l’Histoire antique. Il aura fallu attendre le XXe siècle pour qu’un premier assouplissement de la loi ait lieu. L’instruction ministérielle du 12 avril 1966 a autorisé les prénoms régionaux, composés, issus de diminutifs ou tirés de la mythologie.

Dans tous les cas, les officiers d’état civil avaient alors tout pouvoir pour accepter ou refuser un prénom.

Le 8 janvier 1993, en France, la réglementation a une nouvelle fois été modifiée avec la création de la loi n°93/22. Elle offre aux parents la possibilité de choisir des noms de baptême originaux dans la mesure où ils ne portent préjudice ni au droit des tiers ni à l’enfant.

Alors découvrez quels étaient les prénoms phares attribués dans les années 70. 

Source: Lire L’Article Complet