Le strip-tease sans tabou après 50 ans

Il n’est jamais trop tard pour essayer une nouvelle pratique et s’ouvrir à des expériences inédites. En toute simplicité, notre sexologue vous explique comment vous y prendre. Pour votre plus grand plaisir.

Avec Nathalie Giraud-Desforges, sexothérapeute

Restez informée

Oser, même avec un corps imparfait

Heureusement, la sensualité n’exige pas une silhouette de rêve. Lors d’un strip-tease, elle passera par votre manière de bouger, de frôler votre partenaire, par les regards incandescents que vous lui lancerez, les effluves de parfum que vous laisserez dans votre sillage, explique Nathalie Giraud-Desforges. Ravi de ce cadeau que vous lui offrirez, il n’aura pas la tête à vous juger. Si vous redoutez cependant qu’il se moque de vous, parlez-lui de votre projet en amont. Vous verrez qu’il sera sans doute prompt à vous rassurer. Et si, finalement, c’est votre propre jugement qui vous bloque, adressez-vous à cette part si critique de vous-même : avoir un corps qui change au fil des années est tout simplement normal et humain !

Faut-il forcément porter des jarretelles et des talons ?

Rien ne vous oblige à adopter ces stéréotypes, sauf si, bien sûr, vous avez envie d’en jouer. En réalité, n’importe quelle tenue peut convenir pour faire un strip-tease, même un simple paréo ! Il suffit qu’elle permette de s’adonner à un petit jeu sexy du « cacher/dévoiler ». Littéralement, strip signifie « ôter » et tease « taquiner » : il s’agit donc de titiller votre partenaire et de faire monter son excitation en prenant tout votre temps pour enlever ce que vous portez. Si cela vous amuse, vous pouvez utiliser des accessoires : des gants dont vous ôterez les doigts un à un ou un boa à plumes très sexy sur un corps presque nu.

Musique, chorégraphie, comment choisir ?

Le mieux est d’écouter différentes musiques afin d’expérimenter celle qui vous donne irrésistiblement envie de bouger, d’onduler des hanches. Certaines mélodies orientales ou latinos sont notamment hyper-sensuelles. Côté chorégraphie, vous pouvez vous inspirer de vidéos. Par exemple, le fameux strip-tease de Kim Basinger dans le film 9 semaines 1/2 ou des vidéos de Dita von Teese, la danseuse érotique, reine du burlesque. N’hésitez pas à répéter devant votre miroir pour peaufiner votre cambrure et votre déhanché.

Strip-tease : quel ordre pour enlever ses vêtements ?

En principe, on commence par ôter le haut, la culotte étant le dernier vêtement dont on se débarrasse, après les bas si on en porte. Mais, là encore, à chacune de faire ce qui la met le plus à l’aise ! Une astuce : prévoir de s’appuyer sur une chaise, un fauteuil, le rebord du lit pour faire glisser les bas et la culotte sans perdre l’équilibre. Pour le haut, évitez les vêtements qui se passent par la tête, préférez un boutonnage devant. Surtout, rien ne vous oblige à tout enlever : on peut parfaitement faire un strip-tease très réussi en gardant à la fin sa lingerie.

Et si je lui demandais d’un faire un aussi ?

Excellente idée ! S’il est d’accord, voilà qui donnera de l’originalité à vos scénarios sexuels habituels. Apprêtez-vous à vous amuser car souvent, les hommes introduisent beaucoup d’humour dans leur strip-tease. Bonne nouvelle car la gaieté entraîne le lâcher-prise, un état émotionnel très favorable au désir et au plaisir.

Merci à Nathalie Giraud-Desforges, sexothérapeute et animatrice de stages Tantra

Source: Lire L’Article Complet