Laurent Cabrol, présentateur météo quitte, lui aussi, Europe 1

Un nouveau départ d’un historique. Laurent Cabrol, présentateur météo d’
Europe 1, va quitter la station après plus de 45 ans d’antenne, venant encore allonger la liste de départs de la station du groupe Lagardère, a-t-il annoncé dimanche.

« Ils m’ont évincé de la matinale, mon contrat a été rompu », a déclaré l’AFP Laurent Cabrol, confirmant une information du Parisien. Âgé de 74 ans, il était à la retraite depuis une dizaine d’années mais continuait de travailler pour Europe 1. La direction lui a proposé un autre chronique, le week-end, qu’il a refusée, a-t-il précisé. Contactée par l’AFP, la direction de la station n’a pas commenté l’information.

« Je pense qu’ils font le vide pour créer un nouvel Europe 1 »

« Je n’ai pas d’explications, mais je pense qu’ils font le vide pour créer un nouvel Europe 1, sans les anciens », a commenté Laurent Cabrol, spécialiste de la météo arrivé chez Europe 1 dans les années 1970.

« Je fais partie du “canal historique” d’Europe 1, c’est la radio qui m’a vu naître et m’a fait grandir », a-t-il confié, soulignant qu’il avait été « toute sa vie » loyal à la station en dehors d’un passage chez RMC.

Journaliste et écrivain, Laurent Cabrol a aussi fait carrière à la télévision, où il a crée et présenté l’émission « 1,2,3 Soleil » pour laquelle il reçut l’unique 7 d’Or décerné à un présentateur météo, en 1989.

Il doit faire sa dernière intervention à l’antenne vendredi, mais n’a « pas l’intention de s’arrêter » de travailler. « J’aime la météo. Et dans cette science, plus vous avez d’expérience, meilleur vous êtes », selon lui.

Le départ de Laurent Cabrol vient s’ajouter à celui d’autres figures emblématiques d’Europe 1 : l’éditorialiste politique Michaël Darmon, l’humoriste Nicolas Canteloup, Patrick Cohen, Pascale Clark, Anne Roumanoff, Bertrand Chameroy, Matthieu Belliard, Julie Leclerc ou encore Wendy Bouchard… Cette liste de partants s’allonge de semaine en semaine, illustrant la crise historique traversée par la station du groupe Lagardère.

Son rapprochement prévu avec CNews, la chaîne d’information du groupe Canal+, contrôlée par Vincent Bolloré, a fait notamment craindre à ces salariés une forte droitisation de l’antenne.

Source: Lire L’Article Complet