La panne de Facebook, premier pas vers l'Internet décentralisé ?

L’Internet décentralisé représente-t-il le futur et l’émancipation des internautes face au contrôle des GAFAM ? Beaucoup veulent repenser le web après la panne historique de Facebook.

La panne historique de Facebook avait supprimé le réseau social d’Internet, entraînant WhatsApp et Instagram. Et depuis cet événement, beaucoup estiment qu’une décentralisation est nécessaire. Il faut dire que les GAFAM bénéficient de plusieurs leviers très forts sur le web, s’octroyant un monopole. Difficile pour la concurrence d’exister alors qu’une majorité d’applications populaires appartiennent à la Big Tech. Pour un meilleur équilibre, l’Internet décentralisé a plusieurs avantages, fondé sur les technologies blockchain. Les créateurs d’applications décentralisées n’ont pas de pouvoir unilatéral contrairement à Facebook (l’entreprise impose ses propres règles et personne ne peut discuter ou négocier).

L’Internet décentralisé permet aux utilisateurs de se réapproprier leurs données personnelles. Facebook n’a pas bonne réputation, accusé de siphonner les informations privées de ses utilisateurs. Tout le monde se souvient du scandale Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg s’est retrouvé devant le congrès américain pour s’expliquer. Sans oublier l’énorme fuite récente sur le dark web. Aujourd’hui, les GAFAM se partagent votre identité numérique : Facebook, Google, Amazon, etc. L’Internet décentralisé laisse le choix de donner l’accès, ou non, à ces éléments, les vendre, etc. Bien sûr, d’autres exemples de points positifs d’une décentralisation du web existent. La panne de Facebook donne à repenser Internet.

Source: Lire L’Article Complet