Kimchi : comment préparer ce super aliment anti-inflammatoire et bon pour l'immunité ?

Ce plat d’origine coréenne à base de légumes fermentés accompagne presque tous les plats. Le pak choi, ou chou chinois, est le plus utilisé pour préparer le kimchi, mais il peut être remplacé par du chou blanc.

Restez informée

D’où vient le kimchi ?

Cette préparation servie à tous les repas en Corée comme un condiment est composée principalement de légumes lactofermentés, comme le chou chinois, la carotte, le daikon (radis blanc) ou le navet, et d’épices (piment, gingembre et aromates).

Quelles sont les vertus du kimchi ?

Le kimchi permettrait non seulement de booster le système immunitaire, mais aussi de réduire les inflammations. Cette recette très piquante et acide apporterait aussi une grande quantité de probiotiques présents naturellement dans ses ingrédients.

Comment préparer le kimchi ?

Placez dans un bocal en verre des légumes coupés en morceaux, des aromates et de la saumure (75g de gros sel pour 500ml d’eau). Avant de le fermer, tassez bien le tout pour chasser l’air. Après deux jours à température ambiante, des bulles se forment, signe que la fermentation a débuté. Placez alors le bocal au réfrigérateur pour ralentir le processus. Au bout de trois semaines, le kimchi commence à se corser. En Corée, la fermentation se poursuit durant plusieurs semaines dans de grandes jarres.

Article paru dans le numéro Hors Série Cuisine Prima « Buffets & apéros » de juin 2021

A lire aussi :

⋙ Aliments fermentés : comment profiter de tous leurs bienfaits ?

⋙ Le kimchi : bon pour nos artères

⋙ Aliments fermentés : 10 recettes pour faire du bien à mon transit

Source: Lire L’Article Complet