Jouir, épisode 8 : 8 femmes racontent ce qu'elles aiment (ou pas) dans le porno

Non, la pornographie n’est pas réservée qu’aux hommes. De plus en plus de femmes affirment d’ailleurs regarder des films X. 8 femmes se livrent sans tabous sur leur rapport à la pornographie et racontent ce qu’elles aiment (ou pas).

Restez informée

“Je ne m’en cache pas du tout, je regarde des films pornographiques”. Comme Eva, 44 ans, de plus en plus de femmes avouent consommer des films X. Une enquête Ifop réalisée en 2020 révélait même que parmi les 33 % de Français qui se disaient en manque de sexe pendant le confinement, 73 % des femmes regardaient ce type de films quotidiennement, contre 67 % des hommes.

“Je regarde toutes catégories de porno”

Moins tabous qu’avant, les films X ? Agathe, 26 ans, en consomme dans un but bien précis : “Souvent, quand j’ai envie d’avoir un orgasme rapide, je regarde un porno”, confie-t-elle. Cécile, 61 ans, explique quant à elle qu’il lui arrive d’en regarder en couple. Quelles sont les préférences des femmes en la matière ? “Je regarde toutes catégories de porno, à part tout ce qui est BDSM puisque les scènes sont très brutales, je ne trouve pas ça très excitant”, affirme Mia, 23 ans.

Si la vision des films X évolue et que les femmes semblent s’y intéresser davantage, ce sont surtout les modes de consommation qui changent. En cause ? Nombre d’entre elles ne s’identifient pas à la sexualité telle qu’elle est présentée dans la pornographie mainstream. 79 % des femmes trouvent ainsi les pratiques sexuelles mises en avant dans ces films très éloignées de la réalité, selon une autre enquête Ifop réalisée en 2012. Mais ce n’est pas tout : 72 % d’entre elles pensent également que ces films sont dégradants pour la femme.

Pornographie : “Je trouve que c’est vraiment tourné vers les hommes”

Un avis partagé par Virginie, 32 ans, qui ne consomme pas de pornographie : “Je trouve que c’est vraiment tourné vers les hommes (…) C’est hyper rabaissant ou ce n’est pas du tout naturel”, explique-t-elle. Autant de raisons pour lesquelles Catherine, 58 ans, préfère un autre type de films érotiques : “Je consomme plutôt le porno soft, celui où il y a une histoire, où c’est romantique”, raconte-t-elle. Mais pour certaines femmes, la pornographie n’a rien d’attrayant : “Ce n’est pas du tout mon délire”, affirme Marlène, 42 ans.

Pour mettre le plaisir féminin au centre des films X, un nouveau genre de pornographie a vu le jour : le “porno féministe”, aussi appelé “porno éthique” ou “porno alternatif”. L’idée ? Proposer une vision moins phallocentrée et faire en sorte que la femme reprenne le contrôle de la sexualité. C’est ce type de films X que regarde Charline, 37 ans, en plus du “porno queer”, qui met en valeur la diversité, les orientations sexuelles et les identités de genre. Grâce à ces alternatives à la pornographie mainstream, “je me sens valorisée dans mon plaisir”, explique-t-elle.

JOUIR, c’est le nouvel espace de Femme Actuelle dédié au plaisir féminin. Témoignages sans tabous, conseils de psy, gynéco ou sexologues, astuces pour booster la libido, le plaisir et atteindre l’orgasme… Renouez avec une vie sexuelle heureuse en cliquant ici.

A lire aussi :

⋙ Jouir, épisode 7 : qu’est-ce qu’un “bon coup” ? 7 femmes dressent le portrait du partenaire sexuel idéal

⋙ Jouir, épisode 6 : sextos, nudes… 8 femmes dévoilent comment elles entretiennent le désir à distance

⋙ Jouir, épisode 5 : 8 femmes dévoilent les mots qu’elles aiment dire et entendre pendant le sexe

Source: Lire L’Article Complet