« Je vis toujours un rêve », assure Valentina
  • Vainqueure de l’Eurovision Junior fin novembre, Valentina sort son premier album ce vendredi.
  • Intitulé Plus loin qu’un rêve, il comprend treize titres avec neufs inédits et quatre reprises.
  • Originaire de Rennes, la jeune chanteuse a hâte de retrouver son public sur scène.

A 12 ans, Valentina connaît une rentrée bien chargée. Il y a bien sûr eu la reprise des cours pour la collégienne qui vit près de Rennes. Neuf mois après son triomphe à l’Eurovision Junior, la jeune chanteuse, révélée dans The Voice Kids et ancienne membre des Kids United Nouvelle Génération, sort ce vendredi son premier album solo, intitulé Plus loin qu’en rêve, qui comprend neuf titres inédits et quatre reprises. Accompagnée de sa maman et de son frère pour l’interview qu’elle a donnée à 20 Minutes dans un grand hôtel de la capitale bretonne, Valentina évoque cet album pétillant, coloré et optimiste. Fidèle à son image.

Originaire de Rennes, la jeune chanteuse Valentina sort ce vendredi son premier album.

Comment s’est passée ta rentrée déjà Valentina ?

Je viens de rentrer en 5e et ça s’est très bien passé. J’avais surtout hâte de retrouver mes amis après les vacances. Mais dans l’ensemble, cela se passe très bien en cours. Je reste une élève comme les autres et on ne m’embête pas avec le fait que je sois connue. Je n’en parle pas spécialement d’ailleurs. Je préfère que mes amis viennent vers moi pour ma personnalité. Et mes amis très proches, je les connais depuis très longtemps, bien avant que je rentre dans les Kids United Nouvelle Génération.

Ta maman est professeure et veille d’ailleurs sur ta scolarité…

Oui. Mes parents m’ont toujours dit que je pouvais vivre ma passion mais que c’était important aussi de bien travailler à l’école et d’avoir de bonnes notes. Je vais tout faire pour que ma carrière de chanteuse se poursuive le plus longtemps possible. Mais je sais aussi que c’est un métier compliqué. C’est pour ça que j’ai comme projet de faire des études de médecine avec ma meilleure amie pour devenir médecin généraliste.

Revenons sur ta victoire à l’Eurovision Junior fin novembre. Comment as-tu vécu tout ça ?

Il m’a fallu beaucoup de temps pour réaliser que j’avais gagné. Car à la base, je n’étais pas parti en me disant que j’allais gagner. Le plus important pour moi était déjà de participer et de présenter ma chanson. Maintenant, je me dis que j’ai eu de la chance de représenter mon pays. J’ai vécu une merveilleuse aventure et j’ai reçu un nombre incroyable de messages de félicitations.

Tu sors ce vendredi ton premier album solo. Dans quel état d’esprit te sens-tu ?

Très excitée mais aussi un peu stressée car c’est la première fois que je suis seule sur un album.

Tu y pensais depuis longtemps ?

Cela a toujours été mon rêve de faire un album solo, j’ai toujours eu ce projet dans un coin de ma tête. Mais quand j’ai commencé ma carrière, je ne savais pas vraiment si cela allait se concrétiser. Et tout s’est accéléré après ma victoire, c’est devenu plus concret.

Il s’intitule « Plus loin qu’un rêve ». On a d’ailleurs l’impression que ta vie ressemble à un rêve ?

C’est vrai, je vis toujours un rêve. J’ai eu la chance d’en réaliser certains comme rencontrer la chanteuse Tal, participer à The Voice Kids et rentrer dans les Kids United Nouvelle Génération. Je rêve maintenant de rencontrer
la chanteuse Ariana Grande qui est mon idole.

Comment as-tu travaillé sur cet album ?

On m’a proposé énormément de chansons. On les a ensuite écoutées en famille car c’est très important pour moi d’avoir l’avis de mes parents et de mon frère. J’ai ensuite enregistré ma voix sur celles qui plaisaient à tout le monde et on a ensuite sélectionné les meilleures mais c’était compliqué. En tout cas, cet album me ressemble et j’en suis fière. Je voulais plein de couleurs dedans avec un mélange des genres. Il y a bien sûr des chansons très joyeuses et positives mais pas seulement.

Tu rends d’ailleurs hommage à ton grand-père qui est décédé sur le titre Où es-tu là

C’est Amir et Gurvan Nantel qui m’ont écrit cette chanson. Elle est très importante pour moi car sans mon grand-père, rien n’aurait été possible. Il aimait beaucoup la musique et il a toujours été à mes côtés au début, c’est lui qui m’a accompagné au premier casting de The Voice Kids.

Tu chantes aussi en italien sur le titre Tra te e il mare, une reprise de Laura Pausini…

C’est une très belle chanson que j’avais chantée lors des auditions pour The Voice Kids. Cela parle d’un amour difficile, voire impossible, entre deux personnes qui sont séparées par l’océan. Je chante en italien même si je ne parle pas la langue. Quand j’étais toute petite, j’avais besoin de musique pour m’endormir et ma mère me passait tout le temps de la musique italienne. Je vais d’ailleurs commencer à apprendre l’italien cette année.

On imagine que tu as maintenant envie de retrouver la scène ?

C’est effectivement la plus belle chose dans ce métier. J’ai des souvenirs merveilleux de notre tournée avec les Kids United Nouvelle Génération. C’est formidable de pouvoir communiquer avec le public et de pouvoir danser et chanter avec eux. J’ai très hâte de revivre ses émotions mais pour l’instant, il n’y a pas encore de tournée prévue.

Tu conserves tout de même le lien avec tes nombreux fans sur les réseaux sociaux ?

Oui bien sûr. C’est très important de garder le contact avec mon public car c’est grâce à eux si j’en suis là et que j’ai gagné l’Eurovision Junior. Je suis très reconnaissante envers eux et j’ai d’ailleurs beaucoup de chance car j’ai une communauté très bienveillante. Et elle ne cesse de s’agrandir un peu partout dans le monde car j’ai maintenant des fans en Amérique du Sud, en Russie, au Canada ou en Pologne.

Source: Lire L’Article Complet