« Jamais un jeu ne m’a autant bouleversé que "The Last of Us Part II" »

The Last of Us 2, 3, 4, 5… 20 ! Sur la quarantaine de contributions (merci à toutes et tous) à notre appel à témoignages
sur les meilleurs jeux de 2020, plus de la moitié cite le jeu de Naughty Dog, parfois de manière lapidaire : « 
The Last of Us Part II sans discussion possible ». Bon bah ok alors. « Je l’attendais depuis des années et je n’ai pas été déçue, détaille plus Louise, 23 ans. L’histoire est tellement prenante ! On prend une claque tout le long du jeu, il faut s’accrocher émotionnellement parlant. On se déconnecte complètement du reste du monde pendant qu’on joue. » Emotions fortes également pour Tiffany, 18 ans : « Même après l’avoir fini, j’y pense encore. C’est dommage que certains joueurs se sont limités aux leaks et n’ont pas tenté d’y jouer, et donc de l’apprécier. C’est pour moi le meilleur jeu PS4 et sera peut-être aussi le meilleur sur
PS5 ».

« Lessivé psychologiquement, et un peu triste »

D’autres joueuses ont témoigné de leur amour pour les aventures d’Ellie et Abby, et plus généralement pour le jeu vidéo, et ça fait plaisir à lire. Comme Chloe pour qui The Last of Us Part II est le jeu de l’année, voire de la décennie. Clément, 20 ans, ne s’en est pas remis non plus : « Des graphismes époustouflants qui ont poussé ma PS4 à bout, et un scénario qui m’a pris aux tripes et m’a bouleversé comme jamais un jeu vidéo n’avait réussi auparavant ». Virgil, 27 ans, peine à jouer à un autre jeu depuis sa sortie, c’est dire : « J’enchaîne les parties et essaie de le finir en mode “mort permanente”. Rarement un jeu ne m’avait laissé avec cette sensation d’avoir joué à un jeu génial mais aussi d’être lessivé psychologiquement, un peu triste ».

« Animal Crossing », jeu de l’an… du confinement !

Si la plupart saluent « un scénario osé pour un triple A », « la remise en question du principe du héros », « la réflexion sur le cycle de la vengeance », le jeu ne fait pas pour autant l’unanimité. Mais presque. Pierrick, 32 ans, lui reconnaît son très haut niveau graphique, mais regrette « des longueurs pour tenter de faire prolonger la durée de vie du jeu », et un manque de subtilité sur le scénario et « le fait de faire passer Ellie pour la méchante du jeu et Abby pour la gentille ».

Son jeu de l’année est plutôt Animal Crossing : New Horizons : « Il est arrivé dans ma boîte aux lettres juste après le début du confinement. Cela m’a permis de m’évader un peu. Avec des collègues, on s’est rendu compte qu’on était à plusieurs à jouer à ce jeu. On a créé un compte Whatsapp pour se donner rendez-vous sur les îles des uns et des autres, voir qui avait le meilleur taux de navets, etc. Le temps est passé plus vite, je ne compte pas le nombre de soirées où j’ai pêché pour amasser mon nombre de clochettes. » Animal Crossing a aussi été « la bouffée d’air frais » de Laura, 27 ans, pendant les confinements.

« Assassin’s Creed », « Final Fantasy », « Watch Dogs »… Ils sont là aussi

Parmi les autres jeux privilégiés par les lecteurs et lectrices de 20 Minutes, citons Doom Eternal, « un jeu sans fautes, nerveux, violent, exigeant » pour Florian, Watch Dogs Legion, dont le Londres dystopique a époustouflé Luc, Control et son univers connecté à Alan Wake pour Luc, Assassin’s Creed Valhalla, la saga préférée et un opus incroyable pour Maud, ou encore Final Fantasy VII Remake. « Bien que n’ayant pas connu le titre original et n’étant pas un fanatique de la série Final Fantasy, j’ai trouvé ce jeu formidable avec une histoire merveilleuse, explique Léo, 19 ans, qui salue également les musiques incroyables du compositeur Nobuo Uematsu. « Je m’avancerai même en disant qu’en plus d’être mon jeu de l’année, c’est peut-être celui que j’ai préféré de ces 10 dernières années ». Au moins, c’est clair.

« “Cyberpunk 2077” tourne parfaitement sur Xbox Series X »

Et Cyberpunk 2077,
jeu de l’année au-delà de la polémique ? C’est oui pour Laurent, 48 ans : « Bien qu’il soit critiqué de partout ce jeu est troublant sur bien des points ». Sylvain, 35 ans, a commencé l’année sur Animal Crossing pour la finir avec Cyberpunk : « Graphiquement magnifique, l’histoire n’est pas en reste et l’expérience est au final assez incroyable et classe. Le jeu tourne parfaitement sur Xbox Series X ». Voilà, vous n’êtes que deux, mais serez peut-être plus en 2021.

Pour finir, quelques surprises, indés ou curiosités comme Hades, bien sûr, qui n’avait « aucun adversaire à sa hauteur » selon Renaud, les jeux narratifs du studio français DONTNOD, avec Tell Me Why pour Jean et Life is strange 2 avec « son histoire incroyable et ses personnages attachants » pour Lyla, ou encore OMORI, sorti à Noël, et qu’Antoine attendait depuis six ans : « C’est une pépite qui parle de choses lourdes tout en adoptant un style pastel et mignon. Un jeu indé qui mérite d’être dans ce top ! ». C’est fait.

Source: Lire L’Article Complet