Ici tout commence : les grandes nouveautés de l’été

Chaud devant à l’Institut Auguste-Armand. Entre nouveaux projets, rupture et demande en mariage, les héros d’Ici tout commence, à retrouver du lundi au vendredi à 18 h30 sur TF1, ne prendront pas de vacances. Révélations.

Panique à l’Institut : qui va rester ? Qui va partir ?

Après l’annonce du directeur, Emmanuel Teyssier (Benjamin Baroche), d’annuler tout redoublement au profit d’épreuves éliminatoires pour les six élèves les plus faibles, le campus est sous le choc. Malgré une timide tentative de rébellion, doublée d’une série de menaces via les réseaux sociaux, les chefs en herbe doivent se rendre à l’évidence : ils ne retrouveront pas tous leur chambre à l’internat à la rentrée. Particulièrement accablé, Lionel (Lucien Belvès) se sent dans la ligne de mire et doute de ses capacités à relever le défi. De plus en plus amoureuse, Kelly (Axelle Dodier), sa «meilleure ennemie», ne sait que faire pour l’encourager. Un autre étudiant encaisse la nouvelle sans trop se faire d’illusions : Jérémy (Pierre Hurel). Conscient de son niveau insuffisant, le fils de la cheffe Clotilde Armand (Elsa Lunghini) n’est guère optimiste quant à son avenir, malgré le soutien inconditionnel de sa mère. Avant la fin des vacances, le jeune homme pourrait bien prendre une décision radicale, risquant d’impacter la vie de ses parents. Et celle de Célia (Rebecca Benhamour), son amour impossible. S’il semble à l’abri des éliminations et d’une obligation de quitter l’Institut Auguste-Armand, Maxime Delcourt (Clémens Rémiens), bien que figurant parmi les meilleurs éléments, ne sera pas en sécurité pour autant. Tel David contre Goliath, le jeune homme va hypothéquer son propre avenir en affrontant le chef Teyssier dans un duel culinaire de haute volée. Fidèle à sa réputation de chevalier blanc, le jeune homme a trouvé là le seul moyen de protéger ses camarades, suite à une rumeur de tricherie. Comptera donc encore parmi les effectifs en septembre ? Pour lui, c’est l’été de tous les dangers.

Une saison des amours entre beau temps et avis de tempête…

Du côté de chez Cupidon, élèves et professeurs ne passeront pas tous des congés de tout repos. Toujours aussi amoureuse d’Olivia Listrac (Virginie Caliari), la cheffe Claire Guinot (Catherine Marchal) va répondre à l’ultimatum de son fils Louis (Fabian Wolfrom) en accueillant sa compagne sous son toit, quitte à provoquer les foudres de son rejeton. Mais celui-ci, contre toute attente, va changer de comportement pour parvenir à ses fins. Cette nouvelle stratégie sera-t-elle gagnante ? C’est sans compter un événement imprévu qui pourrait bien remettre ses dernières résolutions en question… Pour Anaïs (Julie Sassoust) et Lisandro (Agustín Galiana), la relation déjà complexe entre élève et enseignant, va prendre une nouvelle tournure avec la présentation officielle d’Esteban (Noa Da Silva), le fils du professeur de service en salle. D’autant qu’avec son ex-femme, la garde partagée est à nouveau en discussion… Mais l’enfant accueille sa « nouvelle maman » tout sourire, au grand soulagement de Lisandro qui voit en cet adoubement une occasion de franchir un cap dans sa relation avec Anaïs. Celle-ci se sent-elle prête à passer du statut d’étudiante enamourée à celui de belle-mère ? Pas sûr… Enfin, si certains couples ne passeront pas l’été, d’autres, totalement inattendus, profiteront des vacances pour se former. Deux nouveaux venus, adeptes de l’amour libre, débarqueront également à l’Institut pour préparer le concours d’entrée. Et accessoirement, multiplier les brèves rencontres… On annonce même une demande en mariage avant la fin des vacances !

NOUVEAUX DÉCORS ET NOUVEAUX VISAGES

À la faveur de l’été, la série va proposer de nouveaux décors, théâtres d’intrigues à rebondissements multiples. En premier lieu, l’équipe déco n’a pas chômé en imaginant un restaurant éphémère dans l’enceinte du château de Calvières, dans le Gard où se tourne l’essentiel de la série. Il sera au centre d’une arche principale, opposant ses créateurs, Rose Latour (Vanessa Demouy) et Théo Teyssier (Khaled Alouach), à l’équipe du Double A, le restaurant gastronomique de l’école. La guerre des toques est déclarée ! De quoi raviver les tensions entre Emmanuel Teyssier, fou de rage après un tel affront, et son fils, qui ne manque jamais une occasion de souffler sur les braises. Cette intrigue verra l’entrée en scène d’un nouveau personnage, un certain Joachim, chargé de la conception du projet, qui n’est autre que le frère de Marta (Sarah Fitri), la fiancée de Théo. Il sera interprété par Janis Abrikh et risque de faire chavirer bien des cœurs… Autre nouvelle venue, Stella, la sœur de Noémie Matret (Lucia Passaniti), va accompagner la jeune cheffe en pâtisserie pour l’aider à sortir de son burn-out. C’est la comédienne Anaïs Parello qui lui prêtera ses traits. Enfin, vacances obligent, l’heure est venue pour certains de se confronter à d’autres expériences professionnelles par le biais des stages d’été. C’est précisément ce que Salomé (Aurélie Pons) et Maxime vont vivre main dans la main, à un détail près… L’hôtel de charme dans lequel ils vont se faire embaucher n’est autre que celui de Sylvie (Élise Tielrooy), la mère de l’étudiante en deuxième année, et de François, son conjoint, interprété par Serge Hazanavicius. Ainsi Salomé va profiter de cette parenthèse hors de l’Institut pour poursuivre son enquête sur ses origines et découvrir que sa mystérieuse maman n’a pas encore livré tous ses secrets…

Source: Lire L’Article Complet