Google célèbre René Maran, premier écrivain noir à avoir obtenu le Goncourt

En 1921, il est devenu le premier écrivain noir à recevoir le prestigieux prix Goncourt. Ce mardi 5 novembre, Google consacre
un « doodle » à l’auteur guyanais René Maran, né il y a 132 ans jour pour jour.

Figure méconnue de la littérature francophone, le jeune homme avait marqué son époque avec un premier roman choc, Batouala, publié à l’âge de 34 ans. Un roman souvent considéré comme ayant participé à l’émergence de La négritude, ce courant littéraire qui revendique une identité noire et dont
Aimé Césaire​ ou Léopold Sédar Senghor font notamment partie.

Un climat de racisme décomplexé

Comme le souligne La 1ère, la victoire de René Maran avait été saluée par les journalistes de l’époque dans des termes qui nous paraissent aujourd’hui invraisemblables. « M. René Maran, administrateur colonial, domicilié à Fort-Archambault, à deux journées de marche du lac Tchad, au milieu de Noirs qui lui ressemblent comme des frères, a reçu hier le prix Goncourt (…). Sa qualité de nègre (…) a séduit les dix de l’Académie Goncourt épris de couleur et d’étrangeté », pouvait-on ainsi lire dans le quotidien Le Petit Parisien.

Ces commentaires témoignent du racisme décomplexé qui régnait encore dans la France des Années Folles.

Plus de 4.000 depuis 1998

Ce n’est pas la première fois que Google consacre un doodle à un artiste méconnu qui a néanmoins marqué son temps. Un doodle est une version éphémère du logo du moteur de recherche. Le but est de « célébrer des fêtes et des anniversaires », ou encore de commémorer « la vie d’artistes, de pionniers et de scientifiques célèbres », explique le géant du web sur son site.

Le concept de doodle est né en 1998. Depuis, plus de 4.000 logos spéciaux ont été créés pour les pages d’accueil de Google dans le monde entier.

Source: Lire L’Article Complet