Goliath : le film est-il inspiré d’une histoire vraie ?

Dans Goliath, film diffusé ce vendredi 23 septembre sur Canal+, Gilles Lellouche se bat contre un grand groupe de produits chimiques et plus précisément contre l’un de leurs pesticides.

Événement ce vendredi 23 septembre à 21 heures sur Canal+ avec la toute première diffusion de Goliath, film coécrit et réalisé par Frédéric Tellier avec Pierre Niney et Gilles Lellouche. Pour l’occasion, Télé Star vous propose d’en savoir plus sur ce thriller aux 780.000 entrées en salles en 2022 et de découvrir notamment s’il est inspiré d’une histoire vraie.

Dans Goliath, Gilles Lellouche incarne Patrick Fameau, un avocat dont la cliente, Lucie Tauran, a attaqué en justice un grand groupe de produits chimiques. Elle accuse un de leurs pesticides, la Tétrazine, d’avoir causé la mort de son épouse, Margot. Voyant que la justice est du côté de l’industriel, Lucie décide de s’immoler par le feu devant le siège du groupe. Les actionnaires font alors appel à Mathias Roxen, incarné par Pierre Niney, un lobbyiste spécialisé dans les situations de crise qui va tenter de détourner l’attention des médias et du public de ce drame.

Goliath sur Canal+ : la Tétrazine pour ne pas dire le glyphosate

Si dans le film diffusé ce vendredi sur Canal+, le pesticide en question s’appelle la Tétrazine, le réalisateur s’est, en réalité, grandement inspiré du scandale du glyphosate. Ce dernier est un pesticide présent dans des herbicides pour éliminer des plantes indésirables et est très utilisé par les agriculteurs. Classé comme produit "cancérogène probable" pour l’Homme par le Centre international de recherche sur le cancer, agence de l’OMS, en 2015, le glyphosate aurait dû être interdit à l’utilisation en France à partir de décembre 2022 malgré la colère de certains agriculteurs qui considèrent qu’ils n’ont pas d’autres alternatives. Mais cette interdiction a été repoussée par l’Union européenne. C’est en découvrant un petit livre sur le monde agricole que Frédéric Tellier a découvert le scandale du glyphosate. "Je me suis lancé alors dans une enquête qui a duré plus ou moins 5 ans car le milieu est très opaque. Peu de livres parlent du milieu des lobbies, et très peu de lobbyistes de l’agrochimie, d’hommes politiques soi-disant engagés ou de journalistes spécialisés acceptent de raconter, de témoigner", explique-t-il à nos confrères d’Allociné.

Source: Lire L’Article Complet