Franck Gastambide révèle être HPI : quels sont les signes ?

Le 30 septembre, Franck Gastambide a révélé dans Quotidien avoir été diagnostiqué HPI à l’âge de 40 ans. Il est notamment revenu sur les spécificités de ce fonctionnement spécifique et sur l’impact de son diagnostic. Quels sont les signes du haut potentiel intellectuel ?

Restez informée

« HPI ». Nombreux sont ceux qui ont entendu parler de ces trois lettres ces derniers mois. En cause ? La série du même nom diffusée sur TF1, dans laquelle Audrey Fleurot campe une mère de famille qui devient consultante pour la police grâce à son haut potentiel intellectuel. Le HPI se caractérise par un fonctionnement différent et concernerait environ 2 % de la population. Invité sur le plateau de Quotidien le 30 septembre à l’occasion du lancement prochain de la saison 2 de la série Validé sur Canal +, le producteur, réalisateur, scénariste et acteur Franck Gastambide a révélé être à haut potentiel intellectuel.

HPI : « Je suis un peu hypersensible, c’est plus une galère qu’autre chose »

« J’ai attendu 40 ans pour comprendre que j’avais ça », a précisé Franck Gastambide, après avoir été interrogé par Yann Barthès sur le sujet. Le créateur de Validé a révélé ne jamais dire aux autres qu’il est HPI, car « c’est pas bien intégré, on pense que les gens se la racontent comme s’ils étaient un peu supérieurs alors ». Ce à quoi le journaliste et animateur a répondu : « Non, ça veut dire que vous êtes plus intelligent que nous ». Franck Gastambide a alors tenu à apporter des précisions sur le haut potentiel intellectuel, un sujet autour duquel circulent de nombreuses idées reçues. « Non pas du tout, ça veut dire que je suis un peu hypersensible, c’est plus une galère qu’autre chose », a-t-il précisé.

Le producteur, réalisateur, scénariste et acteur est ensuite revenu que le diagnostic de ce fonctionnement particulier. « Pour la petite histoire, c’est après avoir fait ‘Rendez-vous en terre inconnue’ où des gens m’ont envoyé des messages pour me dire : ‘Tu sais que les réactions que tu as eues à certains moments sont typiques des HPI’. Je me suis fait diagnostiquer et j’avais ça. Ca m’a donné plein de réponses sur des excès de sensibilité que je peux avoir et plein de choses qui sont difficiles à gérer pour mon cerveau, qui sont très simples pour vous, mais très compliqué pour moi et inversement, ça va plus vite dans ma tête pour certains trucs », a-t-il développé.

Quels sont les signes du haut potentiel intellectuel ?

Pour détecter le haut potentiel intellectuel, un bilan psychologique est réalisé afin d’évaluer le QI : dans le cas d’un HPI, il est supérieur ou égal à 130. Mais ce n’est pas le seul critère pris en compte : la sphère émotionnelle est également évaluée, comme l’expliquait Catherine Zobouyan, docteure psychologue clinicienne, neuropsychologue et directrice des centres Cogito’Z à Paris, à Femme Actuelle dans une précédente interview. A cette occasion, elle avait également listé certains signes évocateurs du haut potentiel intellectuel chez l’adulte. Parmi eux, on retrouve :

  • une grande curiosité, une rapidité à traiter l’information, une pensée en arborescence ainsi qu’une vision globale avec une pensée en ramification ;
  • un besoin de sens et de compréhension ;
  • une grande sensibilité, un rapport intense au monde et aux autres ;
  • de la créativité et de l’imagination ;
  • un sens de l’esthétisme, un goût de l’harmonieux et du beau ;
  • le sentiment d’être décalage avec les autres.

A lire aussi :

⋙ Quotient intellectuel : comment calculer son QI ?

⋙ « C’est très compliqué » : Alizé Lim se confie sur l’impact de son HPI sur sa relation avec Tony Parker

⋙ “HPI” : cette histoire vraie qui a inspiré le personnage d’Audrey Fleurot

Source: Lire L’Article Complet