Fondue, raclette, tartiflette : 3 astuces de nutritionniste pour alléger ces plats sans trop se priver

Lorsque les températures baissent, on trouve du réconfort dans les raclettes, les fondues ou encore les tartiflettes. Petit bémol : ces mets sont très caloriques. Mais comment se faire plaisir sans culpabiliser quand on surveille sa ligne ? La diététicienne et nutritionniste Laura Tajan livre ses conseils pour alléger ces trois plats ou choisir le moins calorique.

Restez informée

Chaque année, à la même période, c’est le même scénario. Quand l’hiver pointe le bout de son nez, on souhaite se réchauffer grâce à des repas chauds. On sirote ainsi du chocolat chaud ou du thé. En termes de plats, on se tourne vers une soupe de légumes, un bœuf bourguignon ou un pot-au-feu. Parmi les mets incontournables des saisons froides, on retrouve également un trio de fromages : la raclette, la tartiflette et la fondue.

En plus de nous réconforter, ils permettent de passer un moment convivial entre amis ou en famille. Bien que ces recettes savoureuses nous remontent le moral, elles peuvent également nous faire prendre du poids car ces plats à base de fromages sont caloriques. Mais pas de panique, il est tout de même possible de les savourer sans trop se priver. Il suffit de les alléger, tout en gardant leur saveur, grâce à des astuces simples.

Une fondue, une raclette ou une tartiflette sans viande

En général, ces trois plats réconfortants sont accompagnés de charcuterie. Bien que la combinaison charcuterie-fromage soit délicieuse, il s’agit d’une bombe calorique. Pour preuve : le fromage à raclette, par exemple, contient 342 calories pour 100g et la charcuterie comporte environ 238 calories pour 100g, selon Ciqual.

Pour les alléger et limiter la prise de poids, la diététicienne et nutritionniste Laura Tajan conseille ainsi de troquer la rosette et les saucissons secs contre des crevettes. “La combinaison fromage-crevette n’est pas fameuse. Néanmoins, on peut griller les crevettes et les manger sans les mélanger. Dans ce cas, on met le fromage uniquement sur les pommes de terre”, indique-t-elle.

Autre astuce : craquer pour un œuf. “On peut faire cuire l’œuf sur le grill ou dans la coupelle à raclette comme un œuf au plat. Cela permet de réduire le nombre de calories du plat sans pour autant le rendre moins savoureux”, précise la nutritionniste.

Fondue, raclette, tartiflette : opter pour des charcuteries moins caloriques

Si une raclette, une fondue ou une tartiflette sans charcuterie est inenvisageable, il convient de privilégier des charcuteries maigres, à savoir plus légères et moins caloriques. Les adeptes de charcuterie peuvent choisir de la coppa, de la viande des Grisons, de la bresaola, du jambon cuit ou du blanc de poulet.

Accompagner sa raclette, sa fondue ou sa tartiflette de verdure

En termes d’accompagnement, il vaut mieux miser sur des légumes. Laura Tajan conseille de savourer ces plats avec une salade verte et une vinaigrette légère. “Les légumes sont riches en fibres. Ils permettent ainsi d’être rapidement rassasié. Résultat : on évite de se resservir, ce qui permet de limiter la prise de poids”, explique la diététicienne.

Fondue, raclette, tartiflette : qu’en est-il du fromage ?

“On ne touche pas au fromage”, déclare la nutritionniste. Pour alléger ces trois plats, certains optent pour de la mozzarella ou du chèvre mais selon Laura Tajan, il est préférable de ne pas remplacer le fromage. “On ne mange pas ces plats tous les soirs, il faut ainsi se faire plaisir une fois de temps en temps, même si on surveille sa ligne. Il vaut mieux oublier la charcuterie que le fromage”, développe-t-elle.

Fondue, raclette, tartiflette : lequel de ces plats est le moins calorique ?

Ce n’est un secret pour personne : ces plats à base de fromage sont caloriques. Cependant, un d’entre eux l’est moins que les autres. “La fondue et la raclette sont les plus caloriques car la quantité de fromage consommée est plus importante. En outre, on a plus tendance à se resservir. Le moins calorique reste la tartiflette car elle contient moins de fromage”, spécifie Laura Tajan.

Merci à Laura Tajan, diététicienne et nutritionniste

Source: Lire L’Article Complet