Faut-il parler le même "langage amoureux" que son partenaire pour que son couple dure ?
  • Les 5 façons de dire “je t’aime”
  • Un langage amoureux similaire pour être heureux ?
  • Le discours amoureux, outil idéal pour faire un point d’étape du couple
  • Comment user des langages amoureux ?

Votre définition de l’amour se trouve dans le fait de discuter de longues heures avec votre partenaire ? Celui de ce.tte dernièr.e réside plutôt dans le compliment ? D’un autre côté, vous aimez tou.tes les deux vous offrir régulièrement de petits cadeaux ?

Ces différents “langages d’amour”, définis par Gary Chapman dans son livre Les 5 Langages de l’amour (Moody Publishers, 1992) se déclinent comme cinq façons dont les individus donnent et reçoivent l’amour.

Et si les préférences en matière de langage amoureux étaient le secret des couples heureux ? « Pas forcément », répond d’emblée la psychologue de couple, Catherine Demangeot. 

Les 5 façons de dire “je t’aime” 

D’après Gary Shapman, exprimer son amour peut se faire de cinq façons différentes : par les actes de service, (aide, soutien, tâches ménagères partagées) le contact physique (de se tenir la main aux relations sexuelles), par les mots d’affirmation (compliments verbaux ou mots d’appréciation), par le temps de qualité passé ensemble ou par les cadeaux (symboles physiques d’affection).

Néanmoins, « ce style d’attachement, la manière dont on va aimer et le montrer, s’est construit sur le modèle relationnel qu’on a observé : celui de nos parents, de nos éducateurs. Selon qu’on ait eu des modèles proches ou éloignés, on va se construire un modèle relationnel semblable ou justement un contre-modèle », nuance la thérapeute de couple.

Mais alors que l’experte ajoute comme sixième langage le fait de « cuisiner pour ceux qu’on aime”, le plus important est-il la symbiose de ces manières de dire « je t’aime » ? « La langue particulière que vous ‘parlez’ tous les deux n’est pas la plus importante. Au contraire, ce qui compte vraiment, c’est que vous soyez tous les deux sur la même longueur d’ondes”, avance Psychology Today.

Un langage amoureux similaire pour être heureux ?

En effet, “chacun a ses propres préférences pour exprimer et recevoir des sentiments romantiques”, explique une étude publiée en juin 2022 dans la revue PLOS Medicine. Pourtant, les recherches ont pointé du doigt comment des langages alignés et similaires entre les partenaires favorisaient une plus grande satisfaction amoureuse. 

Ainsi, les chercheurs de l’Université de Varsovie (Pologne) et de l’Université George Mason (États-Unis) ont révélé que “les personnes qui ont exprimé leur affection de la façon dont leur partenaire préférait la recevoir ont éprouvé une plus grande satisfaction à l’égard de leurs relations et étaient plus satisfaites sexuellement”.

Une étude qui laisse perplexe la thérapeute : « on n’est pas obligé de toujours aller dans le sens de l’autre pour que ça dure. Si on a le même langage d’amour, cela facilite les choses, on aura moins à travailler, mais encore faut-il qu’on en ait conscience », argue-t-elle. Alors, pour la santé du couple, mieux vaut savoir « qu’on a chacun appris un (ou plusieurs) langage(s) d’amour originel(s) et différent(s) ».

Le discours amoureux, outil idéal pour faire un point d’étape du couple 

De son côté, Julie Neveux, linguiste et auteure de l’essai Le langage de l’amour (Grasset, 2022) s’est penchée sur le discours amoureux (fantasme, fusion, possession jusqu’au figement). « Les mots qu’on utilise quand on parle à la personne qu’on aime et comment elle nous parle montrent où on en est dans notre histoire d’amour », explique-t-elle dans une vidéo pour Brut.

Ainsi, quatre phases de langage de l’amour parcourent une relation. La première, au début de relation, dite « l’amour fantasme », correspond à nos rêves, au mythe de l’histoire espérée. La seconde, l’amour « fusion », s’établit avec le puissant ‘je t’aime’, et les nombreuses attentes et questionnements qui vont avec : dans cette phase, « seul.e on ne se suffit plus pour exister », détaille l’auteure. 

La troisième phase, dite de l’amour au quotidien, « l’amour appropriation », est lorsque l’autre devient « un élément du décor essentiel ». Ainsi, on se l’approprie, notamment grâce aux surnoms. Pour finir, la phase de « l’amour figé » débute lorsque les amoureux.ses se mettent à jouer et se figer dans des rôles réducteurs maintenus dans le temps (le ou la jalouse), menant parfois à la rupture amoureuse.

Comment user des langages amoureux ? 

Toutes ces données en tête, il est maintenant important d’utiliser ces différents langages d’amour à bon escient dans votre relation.

Pour cela, “nous devons dire à notre partenaire ce qui nous fait nous sentir aimés et nous devons montrer à notre partenaire l’amour de la manière dont il veut le recevoir”, expliquait Tchiki Davis, experte en bien-être, à Psychology Today en septembre 2020. 

En effet, « si je ne connais pas le langage d’amour de mon ou ma partenaire, on sera comme deux étrangers avec deux langues différentes. Je dois donner une guideline à l’autre, de ce qu’il doit faire et ne pas faire. Dans une relation, on passe souvent en pilote automatique parce qu’on manque de connaissances sur le fonctionnement du couple », poursuit Catherine Demangeot. 

Bien que les scientifiques avancent, eux, qu’“exprimer l’amour sous la forme désirée peut améliorer la qualité de la relation”, la psychologue conclut de son côté, que « parler le même langage peut vite devenir lassant, le couple a besoin de surprise et pourquoi pas de découvrir, ensemble, de nouveaux langages d’amour ». 

  • Pour faire durer l’amour dans le couple, la « nostalgie romantique » serait la clé
  • On sait désormais expliquer scientifiquement la magie amoureuse

Source: Lire L’Article Complet