Evasion bucolique chic au Domaine de Primard

Ici, on s’éveille au sifflement du cygne. À une heure de Paris, entre Guainville et le château d’Anet de Diane de Poitiers, dont les pierres auraient servi à construire ce manoir de style Directoire du XVIIIe siècle, Primard et ses 40 hectares de verdure, un étang, sa ferme et ses dépendances, ses colverts, ses moutons d’Ouessant, sa roseraie… révèlent un bijou de nature 5 étoiles, dont les méandres de l’Eure ondoyant sous ses douves sont l’écrin.

L’ancienne propriété de Catherine Dneuve

C’est ce superbe jardin qui a séduit, autant que la bâtisse, Guillaume Foucher et Frédéric Biousse, le duo à la tête des Domaines de Fontenille, toujours en quête de lieux d’exception avec un supplément d’âme pour leurs projets hôteliers.

Primard porte toute l’élégance de la tradition française 

Alliant haies structurées et topiaires ondulants, le domaine a été “couvé” et dessiné durant une trentaine d’années par son ancienne propriétaire, Catherine Deneuve, avec le paysagiste Jacques Wirtz, créateur des jardins du Carrousel, entre le Louvre et les Tuileries. Toujours bichonné par Gérard, l’ex-chef jardinier de l’actrice, le jardin recrée une atmosphère au goût d’enfance retrouvée pour Guillaume, qui a grandi à la campagne et a gardé une passion intacte pour les palmipèdes qui l’entouraient, petit garçon.

Un manoir qui s’épanouit au coeur d’un beau jardin

“Ancrés dans la terre, nos projets nous avons planté des oliviers à Minorque et des vignes aux Fontenilles, en Provence —, confie-t-il, ont tous une vocation d’agrotourisme et de valorisation du terroir. Des cours sur l’art de composer des bouquets seront d’ailleurs proposés par l’épouse, ancienne fleuriste, de Gérard, notre chef jardinier.” Lui et Frédéric ont veillé avec leur décoratrice, Beryl Le Lasseur, à conserver la distribution des salons en enfilade, le boudoir et la grande cuisine, la patine des lambris, parquets et cheminées, “twistée” par les camaïeux de bleus, les roses pimpants, les photos contemporaines. Des gravures de roses du naturaliste Pierre-Joseph Redouté à ces drôles de champignons et d’escargots “grimpant” sur les murs, les clins d’œil à la nature sont partout.

“Primard, conclut Guillaume, c’est notre maison de campagne rêvée, où l’on fait entrer le jardin !”

  • Sérénité et douceur dans ce duplex parisien baigné de lumière
  • Visite de l’appartement vintage et poétique d’Aurélie Saada

Fugue romantique au Domaine de Primard

Nichée sur les bords de l’Eure, la maison de style Directoire est bordée de douves où barbotent cygnes et colverts.

Des salons en enfilade twistés avec du mobilier design

La vie en rose dans les salons en enfilade. Banquette et poufs en velours, Pierre Frey. Tables d’appoint, Faïencerie de Charolles. Table en marbre, Pols Potten. Tapis, Mohebban Milano. Suspension “Drop”, Fleux.

La salle à manger du bistrot Octave

Dans la salle à manger du bistrot Octave, supervisé, comme le restaurant gastronomique et la table d’hôte, par le chef étoilé Éric Frechon, table et chaises, chinées, vaisselle, Gien.

Un petit salon cosy beige

Photographie d’Adam Jeppesen, galerie Bendana Pinel. Canapé, table basse et fauteuils recouverts de tissu, Restoration Hardware. Luminaire, chiné.

Un petit salon aux accents british

Ode horticole dans le boudoir. Papier peint fleuri, banquette en velours et coussins, Pierre Frey. Sur la table, Faïencerie de Charolles, sont posés des bougeoirs Maison Sarah Lavoine. La pendule XVIIIe siècle vient de la famille de Guillaume Foucher. Oiseau sculpté sur sa branche, chiné. 

Un bar cosy et chaleureux

Les nuances de bleu ont été réalisées sur-mesure pour le Domaine de Primard.

Une grande cuisine d’époque complètement modernisée

Dans la grande cuisine d’origine, entre la cheminée et le fourneau La Cornue, on met les pieds sous la table d’hôte du chef Éric Frechon, qui s’approvisionne dans le potager en permaculture. 

Une salle à manger en hommage au classicisme du XVIIIe

Peinture, Little Greene. Table, chaises et suspensions au-dessus du plan de travail, Restoration Hardware. Assiettes, Gien.

Un petit salon avec cheminée

Dans ce salon, le lustre a été chiné, comme les champignons au mur, d’anciens exemplaires botaniques qui étaient exposés dans les pharmacies. Fauteuils en velours bouclette, Pierre Frey. Tables, Faïencerie de Charolles.

Une chambre cosy pour déconnecter

Dans la Junior Suite de la Maison du Lac, une des dépendances de la propriété qui compte 40 chambres et suites, le secrétaire a été chiné. Lampe “Pale”, Georges. Plaid, Caravane. Tabouret, Restoration Hardware.

Une salle de bains classique chic

Vasque, Burlington, et robinetterie, Cristina & Ondyna.

Un moment suspendu au bord de l’étang

Comme un îlot au bord de l’eau et sous les frondaisons… Fauteuils, Tectona.

Tea time dans la serre de la roseraie

La serre de la roseraie compte plus 250 variétés de roses.

Les douves du Domaine de Primard

On enjambe les douves sur un pont de pierre qui mène à la cour d’honneur de la maison.

Le jardin du Domaine de Primard, une merveille

Guillaume Foucher, l’auteur du Domaine de Primard

Guillaume Foucher, ici avec ses inséparables golden retrievers Octave et Martin, est l’auteur de plusieurs projets, dont Fontenille, en Provence, ainsi que Santa Ponsa et Torre Vella à Minorque, avec son compagnon Frédéric Biousse. Suspensions, Paola Paronetto. Miroir d’origine du XVIIIe siècle.

Plus de reportage dans Marie Claire Maison

Reportage issu du n°527 Marie Claire Maison 

Texte : Isablle Soing

Photos : Didier Delmas

Source: Lire L’Article Complet