Et si le Goncourt revenait au « Voyage dans l'Est » de Christine Angot ?
  • Dernière semaine avant la remise du prix Goncourt, le 3 novembre.
  • Comme l’an dernier, vous allez pouvoir désigner le prix Goncourt des lecteurs de « 20 Minutes ».
  • Parmi les quatre finalistes, « Le voyage dans l’Est » de Christine Angot paru le 18 août 2021 aux Éditions Flammarion.

Valérie A, contributrice du groupe de lecture
20 Minutes Livres, vous recommande Le voyage dans l’Est de
Christine Angot, paru le 18 août 2021 aux Éditions Flammarion.
 

Sa citation préférée :

« La surveillance ne changeait rien. Les gestes avaient lieu. Surveillance. Barrages. Contrôles. Quand ils arrivaient, il fallait faire semblant que ce n’était pas grave. Faire semblant est devenu une attitude générale. Un automatisme. Applicable à tout. Qui imprégnait toutes mes relations. L’attitude que je devais adopter avec lui déterminait ma façon de parler de lui aux autres. »
 

Pourquoi ce livre ?

  • Parce que ce roman fort traite de l’inceste avec lucidité et finesse, du point de vue de l’enfant puis de l’adolescente et de la jeune femme victime de son père.
  • Parce qu’on découvre la rencontre de Christine Angot avec celui qui doit la reconnaître, ne l’ayant pas fait à sa naissance ayant quitté sa mère avant ; ce père, Pierre Angot, grand traducteur, un intellectuel. Commencent alors les attouchements, les fellations, les caresses et tout le reste. Comme si elle devait être reconnaissante de lui avoir donné son nom.
  • Parce que l’autrice analyse aussi l’absence de réaction de ses proches et sonde les origines de cette blessure si intime et si profonde. Car l’inceste, il ne faut pas en parler, c’est tabou…
     

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. Christine, 13 ans, rencontre enfin son père Pierre Angot, qui travaille au Conseil de l’Europe. Il va lui donner son nom. Elle l’admire. Commencent alors les gestes, les caresses, l’inceste. Cet inceste qui va se poursuivre longtemps. Christine, désemparée, est incapable d’y mettre fin. …

Les personnages. Christine, son père Pierre Angot, Claude son mari.

Les lieux. Chateauroux, Reims, Strasbourg, Nice

L’époque. 1972 jusqu’en 1994.

L’auteur. Christine Angot, née Schwartz le 7 février 1959 à Châteauroux, est romancière et dramaturge française. Elle pratique fréquemment la lecture publique de ses textes, notamment sur scène. Depuis la parution de L’Inceste en 1999, elle est devenue une personnalité de la littérature francophone.

Ce livre a été lu avec sidération. On en sort abasourdi, révolté.

Acheter ce livre sur Amazon

Vous voulez nous recommander un livre qui vous a particulièrement plu ? Rejoignez notre communauté en cliquant ici

20 Minutes de contexte

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un livre via l’un d’entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d’intérêts, nous avons adopté la méthode suivante:

1. Les contributeurs de la rubrique choisissent leurs livres, réalisent leurs fiches et leur critique en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d’avance à tous ceux qui cliqueront !

Source: Lire L’Article Complet