Épilepsie : cette musique aurait le pouvoir d’apaiser les crises

Une nouvelle étude vient de mettre en lumière les bienfaits d’une musique bien spécifique sur les personnes souffrant d’épilepsie. Elle permettrait de calmer les crises provoquées par la maladie.

Restez informée

La musique peut-elle apaiser les crises d’épilepsie ? Oui, selon cette récente étude menée par plusieurs scientifiques et publiée dans Scientific Reports, dans laquelle une mélodie en particulier a été mise en lumière : la Sonate pour deux pianos en ré majeur (K448) de Mozart.

Les scientifiques ont mesuré l’influence de l’écoute de la Sonate K448 sur les décharges à l’origine des crises d’épilepsie. Seize personnes atteintes d’épilepsie réfractaire – qui ne répond pas aux traitements antiépileptiques – ont donc été soumises à une surveillance intracrânienne. L’épilepsie est une maladie neurologique qui comprend plusieurs symptômes, mais qui reste encore un ensemble complexe puisqu’elle englobe une cinquantaine de maladies épileptiques différentes.

Après trente secondes d’écoute, la Sonate K448 démontre ses bienfaits : une réduction des décharges dans toutes les régions du cerveau des patients a été observée par les chercheurs. La Sonate de Mozart réduirait donc l’activité épileptique ictale – au moment des crises – et interictale – entre chaque crise. Selon les scientifiques, l’activité électrique de 84% des patients s’apaisait significativement après une écoute prolongée.

« L’effet Mozart », ou l’effet positif de la musique sur l’épilepsie

La musique aurait donc un réel effet bénéfique sur les personnes atteintes d’épilepsie. Les travaux antérieurs de certains scientifiques avaient déjà permis de démontrer que la stimulation auditive à 40Hz permettait de réduire les décharges.

À l’origine, la Sonate K448 a été expérimentée par le Dr. Frances Rauscher en 1993. « L’effet Mozart » a de nombreuses fois eu des effets bénéfiques lors de tests sur des étudiants, des enfants en âge préscolaire ou encore des rats. À la suite de cela, le neurologue John Hugues fut le premier à témoigner de l’effet de cette Sonate sur des personnes souffrant d’épilepsie.

Epilepsie : quelles sont les propriétés thérapeutiques de la Sonate K448 ?

La Sonate K448 ne serait pas la seule à avoir un impact positif : la Sonate pour piano en do majeur (K545) de Mozart avait les mêmes vertus thérapeutiques. D’autres symphonies n’ont cependant pas eu autant d’effets bénéfiques : c’est le cas pour des mélodies de Beethoven ou encore Wagner, pour lesquelles l’expérimentation n’a pas été pas concluante.

Alors, qu’est-ce que la musique de Mozart a de si particulier ? Elle est plutôt inattendue dans sa composition, ce qui créé un effet de surprise chez les auditeurs. La Sonate K448 a une influence directe sur certaines zones du cerveau responsables des réponses émotionnelles.

Les scientifiques décrivent la Sonate K448 comme une intervention non invasive et non pharmacologique. Cette dernière découverte encourage donc la poursuite de l’évaluation de cette mélodie sur les personnes souffrant d’épilepsie réfractaire, malgré des résultats hétérogènes sur l’ensemble des études.

Source : Scientific Reports

À lire aussi :

⋙ Épilepsie : 8 choses à savoir sur cette maladie

⋙ Epilepsie : quelles sont les manifestations de cette maladie et comment la traiter ?

⋙ Alzheimer, parkinson, schizophrénie, épilepsie : des thérapies plus efficaces

Source: Lire L’Article Complet