En Bourgogne, une maison de campagne pour parisiens en mal de nature

Une paisible retraite champêtre, loin du tumulte de Paris : Nadine et Pierre en rêvaient. “Après une carrière bien remplie, nous avions à coeur de nous retirer dans une maison de famille ancienne, à la campagne mais pas isolée, proche d’une grande ville pour toutes les commodités et dans laquelle notre famille puisse se réunir facilement.” La Bourgogne semble tout indiquée : c’est une région que le couple connaît bien, et qui leur permettrait de rester géographiquement proches des leurs… Bingo !

Une maison comme un jardin d’Eden

Cette demeure du XIXe siècle avait l’air de les attendre tant elle correspond en tout point à leur désir de nature. Son parc magnifique, son élégance, son caractère un peu désuet, l’atmosphère sereine qui s’en dégage… Tout leur va. “À croire que ce n’est pas nous qui avons poussé les portes de la maison pour y entrer la première fois : c’est elle qui nous les a ouvertes.” À Laurence Faure, architecte d’intérieur, de jouer pour lui redonner du peps tout en conservant son authenticité. 

Nous voulions une décoration intérieure simple et raffinée qui souligne l’harmonie entre la maison et la nature

La “Belle endormie”, comme Nadine et Pierre la surnomment, doit pouvoir respirer cette joie de vivre qu’elle leur inspire. Laurence lui redonne de l’air en retravaillant les volumes : l’ancienne cuisine, qui donne accès à la piscine, devient salle de douche ; les chambres au rez-de-chaussée sont supprimées au profit d’une grande pièce à vivre et d’une bibliothèque/ salon de TV.

Une décoration poétique et colorée

Nouvelle vie, nouvel ameublement : les meubles “d’avant” n’ont pas suivi le déménagement. Ils ont été remplacés par un mobilier contemporain, réalisé en grande partie sur mesure. La déco prend des accents poétiques : Laurence multiplie les clins d’oeil à cette nature généreuse qui entoure la maison. Des oiseaux s’envolent sur les murs, laissant entrevoir leurs longues ailes, tandis que des camaïeux de bleu et de vert reflètent le jardin comme un jeu de miroirs, et que des végétaux s’invitent dans la cuisine, dans la chambre, sur les fauteuils… Pour Nadine et Pierre, c’est du bonheur au quotidien.

  • La maison de campagne d’Alix Petit dans le Vexin
  • Dans le Kent, une adorable et pétillante maison de vacances

Une entrée qui donne des ailes

Une entrée qui donne des ailes. Sur le mur vert “Apple Green”, Ressource, se détache le motif “White Angel”, Wall&decò. Banc, Pols Potten, avec coussin, Designers Guild. 

Un salon blanc et vert ouvert sur un parc

Canapés, The Conran Shop. Coussins, Designers Guild. Fauteuil, Almansa Linea Confort. Table basse, Pols Potten. Dessus, plateau India Mahdavi x Emaux de Longwy, et vase “Hidden”, valerie_objects. Applique, Art et Floritude. Console “Mahaut”, AMPM. Au-dessus, tableau de Lucio Ranucci. Sur le radiateur, vases “Riviera”, Maison Sarah Lavoine. Tapis “Savoie Azure”, Designers Guild.

Une pièce de vie aux accents azuréens

L’azur s’invite dans le salon, sur les murs au papier peint “Savoie Azure”, Designers Guild, au plafond peint en “Angel P169”, Flamant, et à travers la grappe de suspensions “Ceraunavolta”, Karman. Canapés “Chiltern” en velours vert, The Conran Shop. Coussins, Designers Guild. Fauteuil “Palacete”, Almansa Linea Confort, recouvert de velours rose, L’Atelier d’Amélie. Table basse “Marble Look White”, Pols Potten.

Sur la table, plateau “Bicéphale”, India Mahdavi x Emaux de Longwy, et vase “Hidden” de Chris Kabel pour valerie_objects. À droite, applique métal et argent créée sur mesure par Art et Floritude. À gauche, lampe sur pied “Cactus” de Fabrice Berrux pour Roche Bobois. Sur la cheminée, verreries provenant de la Welcome Gallery à Bruxelles. Dans la pièce du fond, colonne lumineuse “H252” de Fabrice Berrux pour Dix Heures Dix.

Une salle à manger en accord avec le jardin

Le jardin résonne jusqu’à l’intérieur de la salle à manger, où la table au plateau en verre teinté et la bibliothèque, toutes deux dessinées par Laurence Faure, se répondent dans un vert “G4.30.50”, Sikkens. Chaises “Impala”, Airborne, réinterprétées par Coralie Prévert, At Once. Tapis “Savoie Azure”, Designers Guild. Suspension “Yanzi”, Artemide. Sur la table, coupes, Monoprix, et vide-poches “Sicilia”, Maison Sarah Lavoine.

Une cuisine verte et noire aux motifs floraux XXL

Les motifs floraux XXL improvisent un jardin fantastique dans la cuisine. Papier peint panoramique “Bahamas”, Bien Fait, inspiré des planches de botanique du XVIIIe siècle. Cuisine, Scavolini, avec un plan de travail en marbre de Carrare. Évier, Franke. Mitigeur, Grohe. Coupes à fruits et carafe “Strøm”, Pols Potten chez made in design by Printemps. Sous l’escalier, guéridons laqués, AMPM.

Un escalier aux inspirations aériennes

Tout un symbole. Dans l’entrée, l’aile d’ange, “White Angel” de Wall&decò, est une idée de Laurence Faure, un clin d’oeil pour matérialiser l’âme bienveillante des lieux. Aux murs, peinture “Apple Green”, Ressource. Suspensions “Iris H604” de Fabrice Berrux pour Dix Heures Dix.

Une salle de bains aux touches florales

Dans la salle de bains, le papier peint “Sweet Bay”, Sanderson, se décline dans un décor floral qui se répète sur les rideaux et le store bateau confectionnés par L’Atelier d’Amélie. Vasque, Carrosanit. Robinetterie, Grohe. Au sol, carrelage façon parquet, Unicom Starker. Fauteuil “Bristol” et appliques “Isaure”, AMPM. Suspension “Egg of Columbus”, Seletti. Miroir, Leroy Merlin. 

Une chambre au papier peint fleuri

Parure de lit “Pétales”, Becquet. Coussins et plaid “Vice Versa”, Maison de Vacances. Table de chevet, AMPM. Lampe à poser, Sampa Helios pour Leroy Merlin.

Plus de reportages dans Marie Claire Maison

Reportage issu du Marie Claire Maison n°529 – Novembre 2021

Reportage : Christine Pirot Hébras

Photos : Alexandra Meurant

Texte : Valérie Charier

Source: Lire L’Article Complet