En Afghanistan "les talibans ont gagné" : Évacuations, conséquences… On vous explique

Suite aux attentats du 11 septembre 2001, une coalition menée par les États-Unis chasse les talibans après leur refus de livrer le chef d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden. En mai dernier, les troupes étrangères, dont celles américaines sont retirées d’Afghanistan, laissant la porte grande ouverte au mouvement islamiste radical. On fait le point sur les derniers événements…

“Les talibans ont gagné”. C’est la phrase qu’a prononcée dimanche le président afghan, Ashraf Ghani, réfugié au Tadjikistan. Après une guerre de plus de 20 ans, le mouvement fondamentaliste islamiste armé contrôle désormais l’essentiel du territoire. Une victoire saluée par mollah Abdul Ghani Baradar, le cofondateur des talibans : “À présent, nous devons montrer que nous pouvons servir notre nation et assurer la sécurité et le confort dans la vie”, a-t-il déclaré dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Un triomphe en seulement dix jours pour le mouvement islamiste radical, après avoir déclenché une offensive en mai lorsque les troupes étrangères, notamment américaines, se sont retirées du territoire afghan. Quelles sont les conséquences pour la population ?

Afghanistan : vingt ans après leur chute, les talibans reprennent Kaboul sans combat. « La guerre est terminée », a assuré le porte-parole des insurgés islamistes après la fuite du président, Ashraf Ghani https://t.co/pXWvq7b0Nv

Si les talibans ont déclaré la fin de la guerre, et assuré qu’ils voulaient “apaiser” le pays et respecter les droits humains, en particulier ceux des femmes, en accord avec les “valeurs islamiques”, des milliers de gens craignent des représailles et veulent fuir. À l’aéroport de Kaboul (Hamid Karzaï international Airport), des milliers de citoyens ont tenté de quitter le pays avec les avions “destinés à transporter des diplomates, du personnel étranger et du personnel des ambassades locales”. Les forces américaines, qui sécurisent l’aéroport – afin d’évacuer les ressortissants étrangers – ont tiré en l’air ce matin à l’aéroport pour stopper la foule. “Les tirs n’ont été effectués que pour désamorcer le chaos”, a déclaré un responsable américain à Reuters qui affirme que “la foule était hors de contrôle”. Cependant, les témoins semblent moins rassurants : “J’ai très peur. Ils tirent des coups de feu en l’air. J’ai vu une jeune fille être écrasée et tuée”, a confié un témoin à l’AFP. Selon le correspondant de la BBC pour l’Afghanistan et le Pakistan, au moins deux personnes sont décédées. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est dit “particulièrement préoccupé par l’avenir des femmes et des filles, dont les droits durement acquis doivent être protégés”. Une situation qui semble déjà hors de contrôle…

Last struggle to get onboard…#KabulAirlift pic.twitter.com/58nydCpHS3

Latest from Afghanistan, Kabul airport#Kabul #Afghanishtan pic.twitter.com/BOyGd6lqjX

Afghanistan: l’Airbus A400M capable d’évacuer jusqu’à 116 passagers par rotation pic.twitter.com/JCmrFP54E6

Source: Lire L’Article Complet