Emmanuel Macron à Marseille : Le chef de l'État dévoile son plan d'aide pour la ville

Sécurité, écoles, transports, Emmanuel Macron a fait des annonces concrètes pour la métropole marseillaise. On vous donne toutes les infos. 

Mercredi dernier, le chef de l’État est arrivé à Marseille afin de présenter son plan “Marseille en grand”. Hier soir, le président de la République a détaillé les mesures que l’État compte déployer dans la ville, devant l’auditoire assis dans le parc du palais du Pharo. “Je pense qu’aider aujourd’hui Marseille à réussir, c’est bon pour le pays tout entier”, a expliqué Emmanuel Macron. “Vous avez entendu beaucoup de discours et beaucoup de chèques. Je ne sais pas si nous allons réussir. Je veux que ces promesses deviennent des faits”, a-t-il rajouté. Après avoir rencontré et entendu de nombreux habitants de la métropole, le chef de l’État a annoncé clairement plusieurs projets.

A Marseille, l’opération séduction d’Emmanuel Macron https://t.co/efXWTeWf17

Au total, l’État apportera à la cité phocéenne environ un milliard et demi d’euros de financements nouveaux, notamment pour les transports ainsi que pour la culture et la sécurité, a détaillé l’Élysée jeudi soir. De plus, une contribution à la rénovation de 174 écoles (encore à chiffrer) sera apportée. Le chef de l’État a aussi dit vouloir expérimenter 50 écoles “laboratoire” où il faudra “pouvoir d’abord choisir les enseignants, pour être sûr qu’ils sont pleinement motivés, qu’ils adhèrent au projet”. Le but ? La mise en place d’un service militaire adapté, comme en Outre-mer, pour redonner des repères à des jeunes ainsi que la création de microlycées et microcollèges. Dans son discours, Emmanuel Macron a annoncé 169 millions d’euros de budget partagés avec les collectivités locales pour l’urgence sanitaire, notamment pour la réhabilitation de l’hôpital de la Timone et de l’hôpital Nord, mais aussi 50 millions d’euros supplémentaires pour le Pôle Femmes-parents-enfants et la Maison des femmes. Concernant les transports, gros point noir de la ville (surtout dans les quartiers nord), le président a annoncé un “financement d’un milliard d’euros, dont 250 millions en subventions qui seront engagés par l’Etat” afin d’automatiser le métro, de créer quatre lignes de tramway ainsi que cinq lignes de bus. Concernant la sécurité, le chef de l’État a promis 200 policiers supplémentaires dans la métropole en 2022, en plus des 100 envoyés en 2021, ainsi que l’installation de 500 caméras de vidéosurveillance qui sera financée par l’État dans les quartiers les touchés par les trafics. Toutefois, les habitants attendent des actes concrets.

Source: Lire L’Article Complet