Ecole Covid : vers un pass sanitaire à l’école ?

Le Haut Conseil de la Santé Publique recommande d’étudier la question de la mise en place du pass sanitaire à l’entrée des établissements scolaires lors de la reprise des cours en septembre.

  • Vaccination des ados à l’école
  • Actualités Covid à l’école
  • Port du masque à l’école
  • Protocole sanitaire à l’école
  • Université Covid

[Mise à jour du 20 juillet à 11h15]. Le projet de loi sur l’extension du pass sanitaire est débattu à l’Assemblée nationale puis au Sénat cette semaine. Il devient obligatoire dès ce 21 juillet dans les lieux de culture et de loisirs accueillant plus de 50 personnes, et à partir du mois d’août dans les restaurants, cafés, trains et avions pour les trajets de longue distance, ainsi que les établissements de santé… En ce qui concerne les élèves, Emmanuel Macron a précisé que des campagnes de vaccination seront déployées dans les établissements scolaires dès la rentrée de septembre pour les collégiens, les lycéens et les étudiants. Rappelons qu’un nouveau protocole sanitaire sera mis en place pour les élèves dès l’école primaire pour la rentrée scolaire. 

Dans son avis, le Haut Conseil de la Santé Publique recommande le pass sanitaire à l’école. “Son utilisation doit être étudiée lors de la reprise des cours dans les établissements scolaires et universitaires pour limiter la contamination dans ces lieux collectifs“, précise le HCSP.

Les adolescents vaccinés à l’école ?

  • Dans son avis du 6 juillet, le Conseil scientifique rappelle que le Comité consultatif national d’éthique a donné un avis favorable mais nuancé à la vaccination des ados, “en insistant sur l’importance de l’explication et du consentement à obtenir des adolescents“. En ce qui concerne les enfants de moins de 12 ans, ce n’est “pas à l’ordre du jour compte tenu de l’absence de données” qui devraient être disponibles en septembre, précise le Conseil scientifique.
  • L’Education Nationale encourage les professeurs à évoquer la vaccination à l’école. Afin de préparer l’entrée en vigueur de la vaccination des adolescents, le ministère de l’Education nationale a mis au point un guide réservé aux professeurs pour aider les jeunes à prendre leur décision et se forger leur propre opinion sur la vaccination. “La démarche de se faire vacciner reste un choix personnel, dans le respect de l’autorité parentale pour les mineurs. L’Éducation nationale doit toutefois, sans être prescriptive, contribuer à éclairer cette décision” précise le ministère de l’Education. “Les enseignants qui le souhaitent sont invités, en cette fin d’année scolaire, à animer un débat au sein de leur classe en présentant les avantages et les inconvénients, directs et indirects, de la vaccination en général, et contre la Covid-19 en particulier”. Concrètement, les professeurs peuvent s’appuyer sur 8 cartes qui correspondent à un personnage historique ou non, catalogués comme “Sans états d’âme” ou “Avec des états d’âme”: on trouve parmi eux Aristote, un statisticien, une jeune femme non-vaccinée, une personne anti-vaccin. Les enseignants peuvent reprendre leurs arguments afin de souligner leurs forces et leurs faiblesses et permettre aux adolescents de développer leur propre avis. Dans un second document, le ministère donne l’exemple d’un débat si l’enseignant décide de s’attarder sur le sujet.
  • L’accord des deux parents pour la vaccination des ados. Depuis ce 15 juin, les adolescents de 12 à 18 ans peuvent se faire vacciner contre la Covid-19, sur la base du volontariat, avec l’accord des deux parents. Il s’agira du vaccin Pfizer qui sera injecté dans des centres de vaccination. Par ailleurs, si un seul des deux parents est présent lors de la vaccination, celui-ci s’engage sur l’honneur à ce que l’autre parent ait donné son autorisation. “Toute déclaration ou information qui s’avérerait erronée ultérieurement engage sa seule responsabilité”, précise le document. Télécharger l’autorisation parentale pour la vaccination de 12-18 ans.
  • Vaccination Covid Mineur : autorisation, attestation, accompagné ou pas ?

    Les mineurs à partir de l'âge de 12 ans seront concernés par l'extension du pass sanitaire le 21 juillet en France, a annoncé Emmanuel Macron. Leur vaccination est un des sésames du pass sanitaire. Autorisation parentale, accompagnement, effet secondaire, nombre de doses : le point sur la vaccination des jeunes.

Les dernières actualités sur le Covid à l’école

 

  • Le pass sanitaire ne sera pas demandé aux adolescents avant la fin du mois d’août.La vaccination a commencé assez tardivement pour les adolescents. Nous avons identifié une solution pour les 12-17 ans : pour eux, le pass sanitaire s’appliquera à partir du 30 août“, a expliqué, ce 13 juillet sur France 2, Olivier Véran qui incite cependant les 12-18 ans “à se faire vacciner rapidement“.
  • Fermetures d’écoles en France. Avec 12 semaines de fermetures d’écoles depuis mars 2020, “la France a largement préservé l’instruction durant cette crise” a déclaré Emmanuel Macron lors de son allocution ce 12 juillet. En comparaison, il rappelle que les écoles ont fermé aux Etats-Unis durant 56 semaines et pendant 34 semaines en Allemagne. “Certains cours ont pu reprendre physiquement, comme à l’université ces derniers mois. Cet été comme à la rentrée, nous accentuons encore nos efforts pour apporter un soutien renforcé aux élèves et étudiants qui rencontrent encore des difficultés” a-t-il ajouté.  
  • Vers la fin du port du masque en classe ? Ce 16 juin, Jean Castex a annoncé la levée de l’obligation du port du masque en extérieur à compter du 17 juin. Cette mesure concerne aussi les élèves dans les cours de récréation, suite à un avis favorable de la Haute Autorité de Santé. 
  • La Société Française de Pédiatrie réclame la fin du masque en classe à l’école primaire. Dans un communiqué du 17 juin, les pédiatres souhaitent que cette levée de l’obligation du port du masque soit aussi valable en intérieur à l’école primaire. Les spécialistes estiment qu’en raison des fortes chaleurs, le port du masque est devenu pénible pour les élèves et que “terminer l’année scolaire “démasqués” serait également un message positif et apaisant pour des enfants très peu concernés par les effets directs de la Covid mais qui  ont pourtant subi fortement les effets indirects sur leur santé mentale”, précise la société savante. 
  • Masque à l'école : les pédiatres réclament la fin du masque en classe

    Depuis ce 17 juin, les élèves peuvent ôter leur masque dans la cour de récréation. La Société Française de Pédiatrie réclame également l'abandon du port du masque dans les classes de primaire. Et pour la rentrée de septembre ?

  • Pour l’heure, le masque à l’école est obligatoire pour les enfants dès l’âge de 6 ans et pour le personnel de l’Education nationale. Suite à l’apparition de variants, seuls les masques “grand public’ de catégorie 1 sont autorisés. 

Masque enfant : masque de catégorie 1, quel modèle choisir ?

 

  • Un forfait psy pour les enfants. Le forfait psy, avec dix séances prépayées pour les enfants âgés de 3 à 17 ans, affectés par la crise sanitaire est “opérationnel” a précisé Olivier Véran. Pour y avoir droit, l’enfant doit bénéficier d’une ordonnance avant le 31 octobre 2021 et les séances de suivi chez le psy devront ensuite être réalisées avant le 31 janvier 2022.
  • Forfait psy : de 3 à 17 ans, conditions, pour qui ?

    La mise en place d'un forfait psy, avec 10 séances prépayées chez un psychologue pour les enfants de 3 à 17 ans affectés par la crise sanitaire est "opérationnel", a confirmé le ministère de la Santé.

Quel protocole sanitaire à l’école, et pour la rentrée scolaire ?

Un nouveau protocole sanitaire à l’école sera proposé début juillet afin de prendre de nouvelles mesures adaptées pour la rentrée scolaire 2021. Cette nouvelle version sera dévoilée mi-juillet, et les décisions seront prises fin août, a précisé Jean-Michel Blanquer ce 17 juin sur France Inter. “Le protocole sanitaire sera élaboré au cours des premiers jours de juillet, quand on aura tout le retour d’expérience de l’année actuelle, le travail avec les autorités de santé, nous sommes très liés avec la Haute autorité de santé publique pour l’élaboration d’un tel protocole“. Les premières grandes lignes seront dévoilées environ deux mois avant la rentrée scolaire. “On peut imaginer une rentrée non masquée dans les classes, je l’espère de tout cœur, ça ne veut pas dire que c’est certain et même en juillet ce ne sera pas défini, c’est fin août qu’on décidera de cela”, a-t-il ajouté.

  • Protocole sanitaire à l'école : quelles mesures pour la rentrée ?

    Dépistage dans les collèges et lycées, vaccination des ados… Dans un avis du 8 juillet, le Conseil scientifique émet quelques recommandations concernant le protocole sanitaire à respecter dans les établissements scolaires pour la rentrée de septembre.

  • Rentrée scolaire 2021 : dates, changements en septembre

    A quoi s'attendre pour l'année scolaire 2021-2022 ? Dates de rentrée et de vacances, programme "je réussis mon lycée", vaccination dans les collèges et les lycées, école obligatoire dès 3 ans… On fait le point sur les grands changements de la rentrée.

  • Test salivaire Covid : pharmacie, laboratoire, fiabilité, où le faire ?

  • Tests salivaires à l'école : pour qui, comment ça marche ?

  • "Je préfère le test salivaire que le bâton dans le nez"

Covid à l’université : retour en présentiel à 100% en septembre

  • Covid université : présentiel à la rentrée, repas à un euro

    Dans l'enseignement supérieur, les étudiants pourront suivre les cours en présentiel à 100% à la rentrée de septembre. Des mesures de freinage pourront cependant être prises en fonction de la situation épidémique. Les repas à un euro ne seront réservés qu'aux étudiants boursiers ou non boursiers en situation de précarité.

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Repas à un euro, chèques psy, aide à l’emploi… Le gouvernement a mis en place certaines aides pour venir en aide à la jeunesse touchée par la crise sanitaire.

Source: Lire L’Article Complet