Dormir avec du scotch sur la bouche, la dangereuse tendance qui promet un sommeil réparateur
  • Les bénéfices de la respiration nasale
  • Scotcher sa bouche avant de dormir : une "technique barbare" sans intérêt
  • Les bons gestes à appliquer pour mieux respirer par le nez

38.5 millions. C’est le nombre de vues récoltées par le hashtag #mouthtaping sur TikTok.

L’idée ? Se recouvrir la bouche d’un sparadrap (ou pour certain.es, d’un morceau de scotch…) durant la nuit, pour s’obliger à respirer par le nezTendance depuis plusieurs mois, cette technique aiderait, selon celles et ceux qui l’appliquent à bénéficier d’un sommeil des plus réparateurs. 

« La respiration nasale produit de l’oxyde nitrique, qui passe ensuite dans les poumons. Cela va contribuer à augmenter la capacité des poumons à absorber l’oxygène car les vaisseaux sanguins vont s’en retrouver élargis. Cela joue également un rôle dans la régulation de la pression sanguine, qui est meilleure chez les personnes qui respirent par le nez », explicite Dr Katharina Lederle, médecin du sommeil auprès de Stylist UK.

Alors, se scotcher la bouche avant de dormir favorise-t-il un meilleur sommeil ? Ou cette pratique quelque peu barbare est-elle dangereuse ? Dr Pascale Ogrizek, médecin généraliste spécialisée dans les troubles du sommeil nous éclaire.

Les bénéfices de la respiration nasale 

“C’est plus naturel de respirer par le nez parce que la bouche n’est pas faite pour respirer en permanence« , explique, pour commencer, Dr Pascale Ogrizek. “On peut évidemment respirer par la bouche dans certaines situations comme par exemple après un effort intense, pour justement augmenter l’oxygénation des poumons”, nuance-t-elle toutefois. 

Selon la spécialiste, la respiration nasale offre un meilleur repos au corps et permet donc, d’assurer une détente plus profonde.

“Quand on respire par le nez l’air est préparé à entrer dans les voies respiratoires, tandis que quand on respire par la bouche, l’air est froid et sec donc ça va assécher les muqueuses buccales et les gencives qui vont produire moins de salive”, poursuit-elle.

Et qui dit absence de salive dit « protection de l’émail dentaire amoindrie » et par conséquent un « risque plus élevé de carie dentaire ». D’autant que, comme l’explique Dr Ogrizek, respirer par la bouche entraîne une « bascule de la langue vers l’arrière » ce qui peut favoriser le développement d’une apnée du sommeil.

Scotcher sa bouche avant de dormir : une « technique barbare » sans intérêt 

Mais la médecin ne conseille pas pour autant la méthode star de TikTok, qui peut se révéler dangereuse. “Si l’on utilise cette technique il ne faut surtout pas avoir d’obstruction nasale”, prévient Dr Pascale Ogrizek. 

Pour elle, si l’on note que l’on respire trop par la bouche, il convient de consulter, plutôt que de se tourner vers cette pratique étrange. “Avant de se mettre du scotch sur la bouche, il faut d’abord aller voir un ORL pour vérifier si on a pas une obstruction, car ce n’est pas normal de respirer essentiellement par la bouche”, ajoute-t-elle. Ainsi, si ce sont des ronflements que vous essayez de stopper avec cette méthode, un spécialiste saura mieux vous accompagner durablement (et en toute sécurité).

Et la technique peut se révéler dangereuse, même si votre obstruction nasale est temporaire et que votre nez est bouché à cause d’un rhume. 

On risque de s’asphyxier. Mais attention cela ne veut pas dire que l’on va mourir en dormant, mais plutôt que l’on va faire des apnées du sommeil. Car lorsqu’il y a un arrêt de la respiration de plus 10 secondes notre premier réflexe est de nous réveiller pour reprendre notre respiration », détaille-t-elle.

En outre, si l’on utilise pas de sparadrap adapté à cet usage il peut également avoir des effets secondaires à la tendance, tels « qu’une irritation de la peau sur les lèvres et autour de la bouche, des insomnies et des perturbations du sommeil à cause de micro éveils au niveau du cerveau », liste l’experte.

Les bons gestes à appliquer pour mieux respirer par le nez

Pour Dr Ogrizek, il existe plusieurs choses à mettre en place, avant le coucher, pour s’habituer à respirer par le nez – plutôt que par la bouche.

« Avant de dormir, si on a une obstruction nasale en rapport avec une inflammation de la muqueuse du nez on peut effectuer un lavage des fosses nasales, se moucher régulièrement ou encore travailler sa respiration en réalisant des exercices adaptés« , conseille-t-elle. 

La pratique du yoga et de la méditation peuvent également aider à « réapprendre » à respirer correctement. 

La revue Healthline préconise par ailleurs d’aérer sa chambre tous les jours afin de purifier l’air ou encore d’éviter l’alcool et de réduire la consommation de caféine avant de le coucher. 

  • Faut-il vraiment boire un verre d’eau au coucher pour bien dormir ?
  • Troubles du sommeil : et si c’était la faute de votre microbiote ?

Source: Lire L’Article Complet