Deux SDF traînés par une voiture : ce jeu malsain qui a fait le tour du web

Une vidéo tourne abjecte tourne sur les réseaux sociaux de deux jeunes tenant deux SDF et en les faisant courir à côté d’une voiture.

C’est Sarah Frikh sur son compte Twitter qui poste la vidéo de deux SDF se faisant maltraiter par deux jeunes en voiture, elle écrit : « J’ai la haine… Ces abrutis sont rentrés bien au chaud après avoir violentés et humiliés 2sdf épuisés sous le froid. Il faut absolument qu’ils répondent de leurs actes. Je vous déteste du plus profond de mon âme. » Rapidement, la vidéo est relayée et fait le tour de Twitter dans l’indignation et le dégoût, les internautes réagissent et appellent à ce que les deux individus soient retrouvés. La vidéo est postée sur Snapchat dimanche soir avec en légende « Fou rire de la soirée », phrase qui énerve les internautes.

D’après les informations de actu17, le conducteur de la voiture se serait présenté au commissariat et est actuellement en garde à vue. L’homme est âgé de 24 ans et est connu des services de police de Noisy-le-Sec, dans le 93. La préfecture de Police de Paris a notamment annoncé ce matin l’ouverture d’une enquête. Plus tard dans la journée, une photo de l’une des deux victimes est publiée sur les réseaux sociaux, montrant de sérieux dégâts au niveau de son visage.

Les amis, l'adresse d'un des 2 agresseurs de nos amis sdf a été lâché! Surtout ne vous faites pas justice vs mm. @PoliceNationale est dessus, laissez la justice les mettre ss les verrous!La famille des agresseurs n'y est pour rien.Merci à tous pour votre énorme mobilisation???? pic.twitter.com/zGVixZ31rl

Une vidéo choc qui suscite l’indignation

Les internautes n’ont pas attendu pour réagir et pour cause, la vidéo est très violente et il est inadmissible de rire de ça. Rapidement la vidéo a fait le tour des réseaux sociaux avec toujours le même type de discours : « C’est répugnant, qu’ils soient retrouvés! ». Il semblerait que l’enquête avance, le deuxième individu étant toujours recherché.

Source: Lire L’Article Complet