Des médecins ont vacciné des milliers de personnes avec de l’eau salée

Vaccinés à l’eau salée ? C’est ce qu’ont subi les plus de 2 500 personnes en Inde qui se sont fait abuser par des médecins. Car plutôt que de vraies doses de vaccin contre le Covid-19, ces escrocs injectaient de l’eau salée dans le bras de leurs patients, rapportait CNN le 5 juillet.

  • Dans les rivières du sud-ouest, la grande mulette, une moule d’eau douce menacée d'extinction

    Le Figaro

  • Bruxelles présente son plan pour rendre des œuvres à la RDC

    France 24

  • Ocean Viking en méditerranée : le navire réclame un port d'urgence

    France 24

  • Liban: avec la crise, la serviette hygiénique remplacée par des chiffons

    AFP

  • France : l'exécutif s'inquiète du variant Delta et d'une possible 4ème vague

    France 24

  • Corée du nord: à Pyongyang, les habitants rendent hommage à Kim Il Sung pour le 27e anniversaire de sa mort

    Le Figaro

  • Covid-19: New York rend hommage à ses travailleurs «essentiels» avec une parade

    Le Figaro

  • Un suspect joue les Yamakasis pour échapper à la police

    KameraOne

  • Floride: les secours mettent fin aux recherches de survivants dans l'immeuble effondré

    Le Figaro

  • Variant Delta: Clément Beaune demande aux Français d'éviter le Portugal et l'Espagne pour cet été

    Le Figaro

  • La République Dominicaine ferme sa frontière avec Haïti après l'assassinat du président

    AFP

  • Danemark: Inauguration du plus haut château de sable au monde

    Le Figaro


  • Dans les rivières du sud-ouest, la grande mulette, une moule d’eau douce menacée d'extinction
    Depuis son canoë sur la Garonne à Saint-Nicolas-de-la-Balerme (Lot-et-Garonne), Vincent Prié prélève des échantillons de l'eau du fleuve. Son but: détecter la présence de la grande mulette, une moule d'eau douce menacée d'extinction.


    Le Figaro


  • Bruxelles présente son plan pour rendre des œuvres à la RDC
    Le gouvernement belge a présenté le 6 juillet sa feuille de route pour restituer à la République démocratique du Congo (RDC), son ancienne colonie, des milliers d'objets culturels acquis abusivement, particulièrement lors des violences commises sous le règne de Léopold II entre 1885 et 1908.


    France 24


  • Ocean Viking en méditerranée : le navire réclame un port d'urgence
    L'Ocean Viking, le navire de secours en mer de SOS Méditerranée qui a recueilli 572 migrants en Méditerranée, a réclamé à l'Union européenne mercredi 7 juillet un port sûr pour les débarquer "le plus rapidement possible".


    France 24

VIDÉO SUIVANTE

Un butin de 24 000 euros pour les fausses injections

Avec ces fausses injections, le réseau d’escrocs a empoché pas moins de 24 000 euros. Mais comment ont-ils pu mettre en place pareille mise en scène ? Tout à commencé par des faux sites qui proposaient des vaccinations à Mumbai et ses alentours. D’abord à l’attention des professionnels de santé, l’arnaque a finalement séduit au-delà de la sphère médicale. La plupart des cas de fausses vaccinations se sont passés sur la période de fin mai à début juin.

“Du côté de Calcutta, des flacons saisis portaient frauduleusement l’étiquette du vaccin contre le coronavirus d’AstraZeneca. On a découvert que l’étiquette du Covishield recouvrait une étiquette de sulfate d’amikacine 500 mg, un antibiotique utilisé pour traiter les infections bactériennes des voies urinaires, des os, du cerveau, des poumons et du sang, entre autres.”

Heureusement, cela n’a pas duré longtemps car certaines personnes ont fini par se méfier, en relevant des éléments troublants. Déjà, une fois vaccinées, les victimes ne souffraient bien sûr d’aucun effet secondaire. Mais surtout, on leur demandait de payer la vaccination en espèces, alors que la vaccination gratuite est proposée par le gouvernement indien. Ainsi, les médecins ont pu être démasqués relativement vite. Le gouvernement indien a de son côté indiqué que les victimes pourraient être vaccinées avec deux doses de vrais vaccins anti-Covid.

“De vrais médecins dans de faux camp de vaccination”

“Dans chaque faux camp de vaccination qu’ils tenaient, ils faisaient cela. Nous avons arrêté des médecins, de vrais médecins. Ils utilisaient un hôpital qui fournissait les faux certificats, les flacons et les seringues “, a expliqué Vishal Thakur, un haut gradé de la police de Mumbai. À ce jour, 14 personnes impliquées ont été arrêtées. Les charges retenues à l’encontre des accusés vont du complot à l’homicide involontaire.

Alors que l’Inde est foudroyée par l’épidémie de Coronavirus et notamment à cause du variant Delta, l’escroquerie n’a rien d’amusant. Le pays a été confronté d’avril à mai 2021 une vague de cas de coronavirus parmi les plus meurtrières du monde. Laisser croire à des personnes qu’elles sont vaccinées et donc protégées, constitue un véritable danger pour leur vie. Les escrocs ont donc sciemment surfé sur la crise sanitaire pour tirer des bénéfices financiers.

Vidéo: Coronavirus – Les nouvelles déclarations choc du Pr Raoult : “Les vaccinés font les mêmes infections que les non-vaccinés. On a une mortalité comparable chez les gens vaccinés ou non” (Dailymotion)

Source: Lire L’Article Complet